MySpace, acheté 580 millions en 2005, vendu 35 millions en 2011

Tunnel sous la manche inside 66
Nil Sanyas
Comme prévu, le groupe News Corp, qui appartient au milliardaire Rupert Murdoch, a finalement vendu le fameux MySpace. Selon le Wall Street Journal, qui est lui aussi une filiale de News Corp, MySpace a été cédé à la société Specific Media pour 35 millions de dollars.

MySpace holly shit

Cette somme de 35 millions de dollars paraît dérisoire comparée aux valeurs que l’on donne aujourd’hui à Facebook, Twitter et LinkedIN. Tout simplement, ces 35 millions sont une misère par rapport aux 580 millions déboursés par News Corp pour racheter MySpace en 2005.

Résultat, MySpace vaut donc 16,5 fois moins aujourd’hui qu’en 2005. Et le rapport est encore plus important quand on sait que Murdoch évaluait MySpace en 2006 (alors à son sommet) à 6 milliards de dollars.

35 millions aujourd’hui. 6 milliards il y a cinq ans. Cela ne fait qu’un petit rapport de 171,4… Un peu comme si une société évaluée à 171,4 millions d’euros aujourd’hui ne valait plus qu’1 million d’euros dans cinq ans.

Il faut dire qu’en 2005/2006, MySpace était un véritable géant du Web, notamment outre-Atlantique, où il faisait jeu égal en termes de pages vues avec Yahoo! et Google.

Depuis, un certain Facebook est passé par là et a tout dévasté sur son passage. Et d’autres sites sont arrivés ou ont percé. Résultat, MySpace n’attire plus que 34,9 millions de visiteurs uniques par mois, alors qu’il dépassait allègrement la centaine il y a peu.

Et encore comme prévu, la moitié des employés de MySpace, soit environ 250 personnes, quitteront le navire ces prochains jours. MySpace ne comptera donc plus que 250 salariés, contre 1400 il y a encore deux petites années.

En recul constant depuis 2008, MySpace, après avoir atteint des sommets, ne vaut aujourd’hui plus rien. Enfin si, 35 millions. Une goutte d'eau dans un monde où des levées de fonds se chiffrent parfois en milliards…