(MàJ) Le Nevada autorise légalement les voitures sans pilote

Ils préfèrent ça aux rednecks bourrés ? 301
Nil Sanyas
Mise à jour : l'État du Nevada confirme à Google qu'il pouvait bien faire rouler ses véhicules sans pilote sur son territoire. Le Nevada a en effet dévoilé la semaine dernière les règles pour les entreprises souhaitant tester ce type de véhicule. Tout d'abord, le ministère des Transports note que ces règlements ont été réalisés en partenariat avec Google, les constructeurs automobiles, les sociétés d'assurance, les professionnels des tests et des universités.

Concrètement, les véhicules "autonomes" seront tous accompagnés d'une plaque d'immatriculation rouge lorsqu'ils seront en phase de test. Lorsque ces mêmes véhicules seront prêts pour le grand public, ce qui n'est pas le cas actuellement encore, ils devront être munis de plaque d'immatriculation verte.


Pendant les tests, au moins deux personnes doivent absolument être à bord. Et pour obtenir l'aval de l'État, les sociétés souhaitant réaliser de tels tests devront payer une caution entre 1 et 3 millions de $ selon le nombre de véhicules testés. Les entreprises devront de plus spécifier leurs intentions (où rouleront précisément les voitures) et préciser le comportement des véhicules en cas de mauvais temps (pluie, brouillard, neige, etc.).

Elles auront aussi l'obligation de fournir des données de tests à l'État. Ces données seront collectées via l'équivalent d'une boite noire, qui enregistrera toutes les données, notamment celles avant un éventuel accident.

Enfin, un permis spécial devra être souscrit dans le futur. Le ministère des Transports travaille actuellement sur les procédures d'octroi de ce permis. D'autres États US devraient suivre le Nevada selon ce dernier. Le Nevada est bien entendu le premier État à avoir une législation aussi poussée sur ce sujet.



Article du 27 juin 2011.


Suite à une campagne de lobbying, Google a enfin obtenu ce qu’il souhaitait : l’État du Nevada vient d’autoriser officiellement et par la loi les voitures sans pilote à rouler sur son territoire.

Google voiture automatisee

Situé à la frontière Est de la Californie, où se trouve le siège social de Google, le Nevada est donc le premier État a permettre de manière officielle ce qui pourrait être le futur de l’industrie automobile.

Outre sa promiscuité avec la Californie, le Nevada a aussi été choisi pour sa faible population. En effet, le Nevada compte moins de 3 millions d'âmes, contre près de 40 millions en Californie. De quoi limiter les risques pour Google. 

Les conséquences sont prévisibles : le Nevada va devenir le lieu de test privilégié des sociétés s’intéressant au concept, c’est-à-dire l’Américain Google bien sûr, mais aussi l’Allemand Volkswagen.


Google a déjà testé ses fameux véhicules sans pilote dans les rues californiennes. Plusieurs centaines de milliers de kilomètres ont ainsi été avalées par les voitures avec pilotage automatique. Mais seule une poignée de milliers de kilomètres a été concernée par de véritables tests, le reste étant toujours avec un pilote au volant.

Et même si le géant du Net avertissait bien entendu les autorités californiennes de ses allées et venues, il manquait tout de même un cadre légal à tous ces tests. Afin de voir plus grand, Google a donc milité activement ces derniers mois pour que l’État voisin autorise de manière légale ses différents véhicules à déambuler sur ses routes.

Le Nevada n’autorisera évidemment pas tout et n’importe quoi. Des règles de sécurité devront être respectées et toutes les rues dans le Nevada ne seront pas concernées. Seules certaines portions de routes pourront être testées. C’est néanmoins une victoire pour Google et pour toutes sociétés souhaitant se lancer dans ce concept.

Rappelons que selon les dernières informations, Google dispose de sept véhicules armés de radars, de caméras et de GPS, à savoir six Toyota Prius et une Audi TT. Plusieurs vidéos ont déjà été publiées sur la toile, comme vous pouvez le voir dans cet article.


Les problèmes de sécurité mais aussi de responsabilités en cas d’accident sont de manière évidente sur toutes les lèvres. Nous ne parlons cependant que de tests pour le moment, même si le Nevada est passé à la vitesse supérieure. Rendez-vous dans quelques années pour une exploitation commerciale de ce concept.