Facebook en bourse en 2012, valorisé à 100 milliards de dollars ?

facebook logo iconeAlors que le réseau social professionnel n°1 dans le monde LinkedIN a fait une entrée remarquée en bourse il y a quelques semaines, d’autres sociétés du Web devraient en faire de même lors des prochains trimestres. C’est le cas de Groupon, mais aussi du géant Facebook. Or selon la chaîne américaine CNBC, Facebook pourrait bien être coté en bourse au début de l’année 2012.

Le premier réseau social au monde présentera ainsi en automne prochain un document allant dans ce sens précise CNBC. La fameuse banque Goldman Sachs, qui a déjà investi des centaines de millions de dollars dans Facebook, est de plus bien placée pour gérer son introduction en bourse.

SI Facebook venait à intégrer une place boursière, il ne serait pas étonnant que le réseau soit au final valorisé à hauteur de 100 milliards de dollars. En effet, ses investisseurs actuels, qui disposent de parts de Facebook, ont en mars dernier valorisé Facebook à la somme astronomique de 65 milliards de dollars. Lors de cette période, notez qu’Intel valait 120 milliards de $, Cisco Systems 102 milliards de $, Hewlett-Packard 94 milliards de $ et Amazon 78 milliards de $. Si Facebook venait d’aventure à dépasser les 100 milliards de $ de valeur, il se retrouverait donc devant des géants comme Amazon, et même HP et Cisco… Une nouvelle bulle Internet serait-elle en marche ? La question est surtout de savoir quand elle éclatera.

À ce jour, Facebook compte selon Inside Facebook 687,1 millions de membres à travers le monde. Affichant une croissance continue, le réseau social devait donc atteindre les 700 millions de membres cet été dans le pire des cas. Ces données ne sont cependant pas officielles, et Facebook n’a pas communiqué officiellement sur son nombre de membres et d’utilisateurs depuis l’an passé, où la barre des 500 millions avait été annoncée.

Néanmoins, en imaginant que Facebook dispose de 750 millions de membres lors de son introduction en bourse début 2012, et qu’il atteigne les 100 milliards de $ de valeur, cela valoriserait chaque membre à 133 $... Or même si là encore, les données officielles manquent, le chiffre d’affaires de Facebook ne devrait cette année n’atteindre qu’une poignée de milliards de dollars, pour un bénéfice encore à définir (1 milliard ?).

Il faut de plus noter que selon Inside Facebook, si le réseau social continue de croître dans le monde, ce n’est plus le cas outre-Atlantique. Entre début mai et début juin, Facebook serait ainsi passé de 155,2 millions de membres actifs à 149,4 millions. Une baisse confirmée par Compete (entre mars et avril) et Google Ad Planner, mais contredite par comScore et Quantcast. Ces tendances doivent cependant être prises avec précaution, peu importe leur orientation.

Reste qu’en cas d’explosion d’un réseau social concurrent – ou d’une désertion des membres – la bulle Facebook pourrait bien éclater. La situation actuelle est néanmoins en faveur de Facebook pour le moment. Seul un scandale ultra médiatisé (et non pas uniquement sur les sites spécialisés) semble pouvoir faire vaciller le bébé de Mark Zuckerberg.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !