Hadopi Pur Flood : qui est 194.3.206.38 ? (MàJ)

Flood to cry 425
Marc Rees
Mise à jour 10/06/2011 : la société H a condamné fermement les actions menées contre le site Paspeurd'Hadopi.fr et initie une enquête interne dans le même temps pour ces faits étrangers à ses missions.


Première diffusion 09/06/2011


Mais qui se cache derrière l'IP 194.3.206.38 ? Pour l’Hadopi une adresse IP n’est pas une donnée personnelle. Pour la CNIL, si. Nous n’entrerons pas dans ce débat aujourd'hui. Mais il y a une petite expérience amusante à faire avec l’IP qui a transpiré sur les logs du site Paspeurdhadopi.fr. Cette fameuse IP soupçonnée fort comme ça par Bluetouff.de l’avoir floodé d’un torrent d’insultes.

Tapotons donc cette non-donnée personnelle dans Google.
  • 194.3.206.38
Sur l'un des résultats, « bonjour 194.3.206.38 », on trouve une mention nominative cette fois (volontairement gommée ici) : « La page J***  **** que vous avez créée vient d'être supprimée par l'administrateur DocteurCosmos avec le commentaire : « Bac à sable ». » Oups. Des J*** ***** il y en a évidemment beaucoup. ReGoogle, cependant, en ajoutant juste pour rire "agence H" à la requête "prénom nom". Nous tombons alors une fiche qui retrace un parcours professionnel d'un ancien Copy Writer entre 2008 et 2010 dans… l’Agence H.  Agence H, comme cette fameuse société qui s’est occupée de la merveilleuse communication d’Hadopi, et son budget de 3,2 millions d'euros.

Si l'on croise encore les fonctions de recherche Google avec cette IP, on la retrouve encore en pleine modification de l'entrée EuroRscg (Havas, propriétaire d'H) dans Wikipedia. Bien entendu, il n'est pas possible de désigner le moindre coupable, si tant est que la faute soit avérée. Ce serait sacraliser le principe même des flashages à distance. Nauséabond ! Rien ne permet de désigner telle personne à l’origine du torrent d’insultes versé sur le site Paspeurdhadopi.fr (plusieurs centaines d'insultes relevées). Pourquoi ? Déjà, parce ce que l’Hadopi le sait : un poste informatique peut être très mal sécurisé. On appelle cela de la « négligence caractérisée ». D'ailleurs, ce peut être le fait d’un collègue blagueur ou de son remplaçant sur le poste informatique concerné. Ce peut être le cas d'’un voisin, de Mme Michu ou d’un sombre LOLCat tombé sur le clavier ou pire, d'un accès Wifi non Open-Officié.

Mise à Jour 10 juin 2011 : J. S. nous a contacté pour nous souligner qu'il n'était en aucune sorte mêlé à ces histoires, démentant toute impliquation, ayant d'ailleurs quitté la société voilà plusieurs mois. Comme expliqué lors d'un échange téléphonique, et dans notre conclusion, tel n'était pas notre propos et nous avons gommé à cette fin les images qui auraient pu malgré tout le laisser croire.