385 millions d'ordinateurs en 2011 (+9,3 %), malgré les tablettes

Asus Eee Pad TransformerDepuis peu, le secteur des ordinateurs, surtout les portables, est chamboulé par les ventes importantes de tablettes tactiles. S’il est encore tôt pour faire une analyse complète de la situation, nous savons que l’impact des tablettes est évident. Néanmoins, l’institut Gartner, qui vient de livrer ses dernières prévisions pour 2011, affirme que les tablettes ne remplacent en fait pas les achats de portables, mais se contentent de décaler leur acquisition.

385 millions de nouvelles machines devraient ainsi s’écouler cette année selon l’institut, affichant ainsi une croissance de 9,3 %. La précédente prévision de Gartner annonçait plutôt une croissance de 10,5 %. Ce « recul » s’explique par un attrait bien moindre pour les netbooks, véritables locomotives ces dernières années, et bien sûr par le succès des tablettes.

« Les tablettes, comme l’iPad, ont également eu un impact sur la croissance des portables, mais plus parce qu'elles ont incité les consommateurs à retarder les achats de nouveaux PC portables que pour remplacer leurs ordinateurs portables vieillissant par des tablettes. Nous pensons que les substitutions directes des ordinateurs portables par les tablettes seront minimes. »

De plus, aujourd’hui, les “ordinateurs” ne se contentent plus d’être de simples PC de bureau ou des portables. On retrouve les mêmes architectures dans les consoles, les smartphones, et même les télévisions. Intel, AMD, et NVIDIA ne le savent que trop bien. Le marché a ainsi fortement évolué ces dernières années, et se contenter de mesurer les ventes des ordinateurs standards n’a peut-être plus de sens…

Reste que ce marché garde encore un immense potentiel. Non seulement une grande partie de la population mondiale va s’équiper ces prochaines années, mais Windows XP est toujours très présent.

Son remplacement, notamment dans le secteur professionnel, doit ainsi encore continuer, même si la sortie de Windows 7 a déjà permis de commencer la transition, malgré la crise financière.

Enfin, Gartner s’intéresse particulièrement au marché japonais. Touché par un tremblement de terre et un tsunami en mars dernier, le pays du soleil levant devrait afficher une petite croissance de 2,4 % cette année.

Les catastrophes naturelles ne sont cependant pas les raisons principales de cette faible croissance. Les Nippons sont juste déjà très bien équipés, et leurs marges de manœuvre sont donc limitées, à l’instar de l’Amérique du Nord et de l’Europe de l’Ouest.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !