Un ado chinois vend un rein pour se payer un iPad 2 et un iPhone

La loi des reins ? 395
Marc Rees
Certains vendent leur âme au diable. Mais ce Chinois a préféré vendre un rein pour s’offrir du matériel hi-tech. Le 1er juin, rapporte le Global Times, la chaîne chinoise SZTV a évoqué le cas de cet adolescent de 17 ans surnommé Zheng. Résident à Huaishan dans la province de Anhui, Zheng était entré en contact avec un trafiquant d’organe via internet.

ipad 2 rein chinois ipad 2 rein chinois
Zheng expose sa cicatrice sur la SZTV

Le 28 avril, il se faisait opérer à Chenzhou, dans la province de l’Hunan et revenait à la maison trois jours plus tard un iPad 2 et un iPhone en plus sous le bras, mais un rein en moins dans le ventre.

Sa mère l’a alors forcé à révéler l’origine de ces biens. L’adolescent a avoué s’être fait verser 22 000 yuans soit un peu plus de 2300 euros contre un de ses reins. Selon SZTV, l’hôpital où Zheng se serait fait retirer son organe n’a pas les qualifications pour mener à bien cette opération. L’hôpital nie d’ailleurs tout lien avec l’opération de prélèvement, mais indique que le service d’urologie est propriété d’un homme d’affaires. « Je voulais m’acheter un iPad, mais je n’en avais pas les moyens. C’est en surfant sur Internet que j’ai trouvé une annonce en ligne postée par un agent et indiquant qu’il était en mesure d’acheter un rein » décrit le jeune homme qui regrette aujourd'hui son geste alors que sa santé se détériore.

ipad 2 rein chinoisipad 2 rein chinois

Selon le Dailymail, l’affaire a provoqué un tollé en Chine chez ceux qui estiment que le matérialisme a provoqué l’effondrement de ceux qui défendent la moralité des jeunes. Des mesures pénales spécifiques ont été adoptées en Chine depuis 2007 pour combattre le trafic d’organe. Mais c’était bien avant l’arrivée de l’iPad 2.