"La Révolution du Mobile", la grogne de Free (MàJ)

Des parasites sur la ligne Free 202
Marc Rees
Mise à jour 15h40 : Larevolutiondumobile.com, le nom de domaine dans le communiqué de presse, appartient à La Gym Suédoise, une société qui a pour directeur Claude Coury, personnage qui avait déjà tenté de « révolutionner le marché français de la téléphonie mobile » en 2005.

première diffusion 12h15, 06/05/2011
Depuis quelques jour une initiative « La Révolution du Mobile » tente le buzz, via une grosse campagne de mailing. Avec un message simple : « Bonjour, Vous trouverez ci-joint une invitation personnelle à la Conférence de presse du 11 mai. »

la revolution du mobile Free

 
Une campagne qui ne plait pas forcément à Free qui craint un certain parasitisme avec sa « Revolution », dernier nom de sa box. Pour preuve cette lettre envoyée par l'avocat d'Iliad :

la revolution du mobile Free

Dans ce courrier qui nous a été retransmis, l’avocat de Free souligne que ce dernier « craint que cette communication cherche à profiter indûment de leurs propres efforts commerciaux ou d’en limiter les effets, tout en semant une certaine confusion vis-à-vis du public. Le caractère anonyme de cette communication accentue le problème ».

Le cabinet avance plusieurs arguments : d’un, la Freebox Revolution « intègre les appels vers les mobiles dans le forfait d’abonnement ». En suite « fidèle à l’image du groupe Iliad-Free qui a révolutionné le marché des communications électroniques (triple play…) ces dernières années, la société Free Mobile se propose d’en faire autant dans le secteur de la téléphonie dès 2012 ». Enfin, aux yeux du public et de la presse, « Free est régulièrement synonyme de "révolution" ».

« Ainsi mes clients m’ont chargé d’attirer votre attention sur le problème que pourrait poser votre communication et font toutes réserves sur les préjudices de toute nature qui pourraient en découler ».

Cette lettre de Free présente déjà un avantage : elle va relancer un peu plus le buzz autour de « la révolution du mobile » attendue pour ce 11 mai, une révolution que promet également Free.

De quoi alimenter bon nombre de scénarios pour savoir qui se cache derrière cette campagne "révolutionnaire".