Finance : bons résultats pour Microsoft, sauf pour Windows

Après Google, Intel ou encore Apple, Microsoft vient à son tour de publier les résultats financiers de son premier trimestre 2011. Et s’ils n’atteignent pas les taux de croissance stratosphériques d’Intel et Apple, ils n’en restent pas moins excellents, avec un chiffre d’affaires de 16,428 milliards de $ (+13 %) et un bénéfice net de 5,23 milliards de $ (+31 %), tout va pour le mieux pour la firme de Redmond.

windows seven win7 logoDans les détails, il est intéressant de noter que les secteurs de Microsoft n’affichent pas tous la même forme. Ainsi, la division « Windows & Windows Live Division », principalement représentée par les ventes de Windows 7, est en recul de 7 % sur un an, avec un chiffre d’affaires de 4,445 Mds de $.

Les autres secteurs sont par contre tous en hausse en termes de chiffre d’affaires :
  • Business (principalement Office) : 5,252 Mds de $ (+21 %)
  • Server & Tools : 4,104 Mds de $ (+11 %)
  • Entertainment & Devices (Xbox) : 1,935 Md de $ (+60 %)
  • Online Services : 648 millions de $ (+14 %)
On soulignera l’excellente forme de la division jeu vidéo, dopée par les bonnes ventes de la Xbox 360, ainsi (et surtout) de Kinect.

Du côté du bénéfice d’exploitation (très proche du bénéfice net), les résultats sont par contre très différents, preuve que les marges selon les secteurs ne sont pas toujours comparables (bénéfice un an plus tôt) :
  • Business : 3,165 Mds de $ (2,542 Mds)
  • Windows : 2,764 Mds de $ (3,073 Mds)
  • Server & Tools : 1,419 Md de $ (1,27 Md)
  • Entertainment & Devices : 225 millions de $ (150 millions)
  • Online Services : perte de 726 millions de $ (perte de 709 millions)
Seule la division Windows affiche donc un recul (-10 %).

Et afin de vous rendre mieux compte des niveaux de marges de ces cinq secteurs, voici les rapports entre leurs chiffres d’affaires et leurs bénéfices d’exploitation :
  • Business : 60 % (i.e. 60 % du chiffre d’affaires devient un bénéfice d’exploitation)
  • Windows : 62,1 %
  • Server & Tools : 34,5 %
  • Entertainment & Devices : 11,6 %
  • Online Services : -
Rien d’anormal à tout ceci. Les marges dans les secteurs logiciels sont toujours largement supérieures aux secteurs plus matériels.

Sa division « Online Services », qui comprend notamment Bing, affiche elle toujours des pertes depuis plusieurs années maintenant. Microsoft a heureusement les reins financiers pour gérer ces mauvais résultats, contrairement à un Yahoo! ou même un Google qui ne pourraient en aucun cas se permettre pareille situation.

Remarquons tout de même qu’à ses débuts, la division Jeu Vidéo de Microsoft a été à la peine et affichait des pertes quasi tous les trimestres. Or depuis un certain temps, ce secteur constamment bénéficiaire et la société américaine a réussi à réellement exister dans un marché habituellement dominé par les Japonais. Ses ventes régulières de consoles et de jeux, ainsi bien sûr que les millions d’abonnements au Xbox Live, lui permettent d’être lucratif.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !