Finances : Intel établit un chiffre d'affaires historique

De nombreuses sociétés des secteurs high-tech et d’Internet ont révélé aujourd’hui et hier leurs résultats financiers. Commençons par Intel. Après une année 2008 médiocre, et une reprise en 2009, le géant des microprocesseurs et des semi-conducteurs a affiché une année 2010 record, rappelez-vous. Et son premier trimestre 2011 est dans la même lignée, avec une hausse de 25 % de son chiffre d’affaires, et de 29 % de son bénéfice net.

Intel a ainsi dévoilé un chiffre d’affaires de 12,8 milliards de $ (+25 %), une marge brute de 61 % (-2 point) et un bénéfice net de 3,2 milliards de $ (+29 %). Intel n’est pas prête de mettre la clé sous la porte.

Intel Q1 2011

Selon Paul Otellini, le PDG d’Intel, il s’agit là de record historique pour Intel, tout du moins pour son chiffre d’affaires (CA). En effet, lors du dernier trimestre 2010, le concurrent d’AMD avait annoncé un CA record de 11,5 milliards de dollars, un bénéfice net record de 3,4 milliards de dollars et une marge brute record de 67,5 %. Les deux derniers appartiennent donc toujours à la fin de l’année 2010, mais 2011 s’octroie donc déjà un nouveau records.

Un chiffre d'affaires record aux multiples explications

Pour Intel, il s’agit d’une véritable performance, d’autant plus que les ventes de PC ont globalement régressé au premier trimestre. Pourtant, malgré cette situation difficile, Intel affiche une croissance de 17 % dans son secteur « PC Client Group » et surtout de 32 % dans le secteur « Data Center Group ». Mieux encore, les prix moyens des CPU Intel vendus ont légèrement augmenté sur trois mois précise Intel.

La hausse du chiffre d’affaires a de plus été alimentée par ces deux dernières acquisitions, à savoir la division Wireless d’Infineon, et surtout, l’éditeur d’anti-virus McAfee. Pour mémoire, ce dernier a été racheté par Intel en août dernier pour la somme astronomique de 7,7 milliards de dollars. L’acquisition n’ayant été validé que récemment, le chiffre d’affaires de McAfee n’a donc commencé à intégrer celui d’Intel que depuis peu.

Enfin, Intel rajoute une précision d’importance : le premier trimestre 2011 a comptabilisé 14 semaines, contre 13 semaines habituellement. Une semaine supplémentaire liée à un « réalignement » de son année fiscale sur notre calendrier. En effet, il n’est pas rare pour une société qu’un trimestre financier ne concorde pas avec le calendrier. Il peut ainsi débuter un 15 janvier et donc se clôturer un 15 avril.

Vers une année 2011 à nouveau historique

Toutes ces données expliquent donc en partie son nouveau record. Et les autres trimestres de l’année 2011 s’annoncent tout aussi intéressants. Intel table ainsi sur un chiffre d’affaires, une marge brute et donc probablement un bénéfice net équivalent au deuxième trimestre 2011. Mais ces prévisions se situent dans des fourchettes. Le deuxième trimestre 2011 pourrait donc être légèrement inférieur au premier… ou supérieur. De nouveaux records peuvent donc être atteints. Réponse dans trois mois.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !