Témoignage d'une victime des achats intégrés dans l'App Store

Fausse gratuité, vraie facture 375
Vincent Hermann
Nous avons abordé hier le cas d’une class action en train de prendre forme aux États-Unis au sujet d’une fonctionnalité présente dans l’App Store d’Apple : In-App. Apparue avec iOS 3.0, elle permet aux applications déjà installées d’intégrer du contenu supplémentaire sans forcer une réinstallation d’une version plus récente. Problème : la trop grande facilité permet de nombreux achats sans un contrôle strict.

smurf

Bien qu’Apple ait mis en place dans iOS 4.3 une nouvelle protection visant à demander systématiquement le mot de passe pour chaque achat intégré In-App, les utilisateurs se retrouvent face à trois problèmes :
  • Beaucoup ne connaissent pas les achats intégrés
  • Les iPhone, iPod Touch et iPad ne sont pas tous à jour
  • Les iPhone 3G ne peuvent pas installer la mise à jour 4.3
La class action indique ainsi que des parents qui ne connaissaient pas cette fonctionnalité ont par exemple installé un jeu du type « Village des Schtroumpfs » avant de laisser l’appareil aux enfants. Gratuit, le jeu « fait son beurre » en invitant l’utilisateur à acheter des baies vendues au prix fort.

smurf

Comme nous l’indiquions hier en fin d’actualité, nous avons parlé à un Français, Fabrice Mercier, qui s’est retrouvé dans ce cas de figure. Nous lui avons posé quelques questions à ce sujet.

PC INpact : Comment avez-vous découvert le problème des achats intégrés ?

F.M. : En consultant mon relevé de banque ce week-end, j'ai noté des prélèvements inexpliqués en provenance d'iTunes. En me connectant à mon compte iTunes, j'ai identifié qu'il s'agissait d'achats intégrés à des jeux gratuits utilisés par ma fille de 7 ans sur l'iPad familial pour un montant total avoisinant 500 euros, le tout sans validation de ces achats par la saisie d'un mot de passe. Après quelques recherches sur internet j'ai pris connaissance que cette validation n'était pas nécessaire pendant 15 minutes après la saisie du mot passe indispensable à l'installation d'une application, ce qui me semble absolument anormal.

PC INpact : Quelle(s) application(s) était concernées(s) ?

F.M. : Il s'agissait principalement des jeux gratuits Tap Zoo de Pocket Gems, Restaurant Story et Fashion Story de TeamLava.

PC INpact : Qu’avez-vous fait pour remédier à ce problème ?

F.M. : J'ai contacté le service client iTunes pour leur faire part de mon mécontentement et leur demander un remboursement immédiat des sommes engagées. J'ai également évoqué l'éventualité d'une procédure juridique en l'absence de réponse de leur part. J'ai parallèlement informé la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF) en lui demandant de vérifier que ces méthodes de vente sont bien conformes à la législation en vigueur.

PC INpact : Quels sont les résultats jusqu’à présent ?

F.M. : Le service client iTunes m'a contacté en moins de 48 heures pour s'excuser du désagrément occasionné par ces achats "accidentels" et m'informer du remboursement de la totalité des montants prélevés.

PC INpact : Allez-vous aller plus loin dans la plainte contre Apple ?

F.M. : A ce stade, j'ai pris acte de la proposition de remboursement du service client iTunes et je n'envisage pas d'aller plus loin sur ce dossier à titre individuel. J'ai également bien noté les modifications apportées récemment par Apple pour corriger ce que je considère comme une faille de sécurité d'iOS. Je souhaite néanmoins partager mon expérience en espérant qu'elle permettra de sensibiliser les utilisateurs qui ne sont pas encore informés de ce problème. Je pense qu'Apple devrait également améliorer la signalisation des applications dans l'App Store: le label "gratuit" est trompeur pour les applications qui contiennent des achats intégrés.

PC INpact : Avez-vous depuis installé la mise à jour 4.3 d’iOS ?

F.M. : Pas encore, mais j'ai désactivé la fonctionnalité d'achat intégré dans la configuration de l'iPad. J'aurais préféré que cette fonctionnalité soit désactivée par défaut ce qui m'aurait évité cette mésaventure...

Nous ne manquerons évidemment pas de vous informer des éventuelles suites de ce dossier. Si vous avez vécu des expériences similaires, n’hésitez pas à nous en faire part.