YouTube : Happy Tree Friends explique l'infraction au droit d'auteur

Les dessins animés exploités par les géants du Net ont la cote. Après Facebook qui explique la sécurité aux enfants, voilà que YouTube (Google) vient à son tour de lancer une campagne de sensibilisation en usant du même concept. Le sujet porte cette fois sur l’infraction au droit d’auteur, et, surtout, Google a fait appel aux auteurs d’Happy Tree Friends.


Connu mondialement pour ses animations trash et sanglantes, et disponible sur la toile depuis une dizaine d’années, Happy Tree Friends est pour l’occasion bien moins violent que d’habitude. On se contentera ici d’un coup de maillet (de la justice) sur la tête du vilain et jeune « pirate ».

Si la vidéo ne vous apprendra rien, puisqu’elle s’adresse avant tout aux enfants, on notera que des traductions (CC) dans plusieurs dizaines de langues sont déjà disponibles, dont le français.

L’animation, même si elle s’adresse aux mineurs, rappelle très bien que le contenu vidéo est soumis aux droits d’auteur, ainsi que contenu audio. Les risques pour les enfants sont cependant limités (suppression de la vidéo, voire du compte YouTube) indique l’animation, qui ne souhaite pas non plus apeurer ses spectateurs.

Des outils pour les auteurs... et les victimes des auteurs

La vidéo fait cependant remarquer qu’il existe pour les détenteurs de droit un outil de contrôle leur permettant de supprimer une vidéo qui leur semble utiliser leur contenu (vidéo et/ou audio). Cependant, en cas d’erreur d’un ayant droit, il est tout aussi possible d’alerter YouTube.

Le site met au final en avant trois points dans cette animation :
  • le respect du droit d’auteur et les risques liés aux infractions
  • l’incitation à créer du contenu original
  • ses outils et sa page dédiés au droit d’auteur
De nettes différences avec Super Crapule

En France, une vidéo nommée Super Crapule n’a pas fait long feu. Destinée aux enfants, cette animation, rapidement retirée, tentait d’expliquer d’une façon caricaturale la loi Hadopi, avec d’un côté la super crapule qui télécharge aveuglément (et illégalement), et de l’autre Monsieur Hadopi, le sauveur des artistes.

Comme vous pouvez le voir ci-dessous, le style est très différent de l’animation concoctée par YouTube et Happy Tree Friends. Ironie du sort, notez que la vidéo Super Crapule a été retirée de YouTube sur demande de France Télévisions… Seules des vidéos « modifiées » sont encore présentes.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !