(MàJ) Radeon HD 6790 : un outil PCi pour en faire une HD 6850

Merci à nos amis développeurs ! 46

Poisson d'avril !

Bien que nous maîtrisions Visual Studio 2010 comme des Rocks Star, et que JeGX soit un développeur exceptionnel, cette actualité était bien entendu fausse.

Puis il faut bien l'avouer... même si nous avions une Radeon HD 6790 au labo, nous ne pourrions vous l'avouer sous peine de terminaison de notre vie par une bande de Hitman tout de rouge vêtu.

-------------------------

Comme certains s'en doutent, et comme la carte a plus ou moins été officialisée, nous pouvons le confirmer : une Radeon HD 6790 est bien au labo. Mais plutôt que de jouer à la guerre des FPS, nous avons décidé de chercher à débrider cette carte qui a été annoncée comme une Radeon HD 6850 castrée.


Ainsi, nous avons travaillé avec JeGX ces derniers jours sur un outil permettant de faire fonctionner les unités désactivées, et transformer cette carte en HD 6850 ou HD 6870.

Nous avons tout d'abord essayé avec la version la plus puissante, sans le moindre résultat. Plantage sur plantage, aucun BIOS ne voulait fonctionner. Mais lorsque nous avons tenté de le faire avec les valeurs d'une HD 6850, les choses étaient totalement différentes.

Sapphire Radeon HD 6790 Sapphire Radeon HD 6850

En effet, la réactivation via le BIOS était parfaitement fonctionnelle, le gain de performance était bien là (mais nous ne pouvons pas encore donner de chiffres, NDA oblige). La méthode nous semblant un brin compliquée pour Mr et Mme tout le monde, nous avons tenté d'effectuer des modifications de manière logicielle, sans succès.

Nous avons donc finalement opté pour un outil qui exploite une version en bêta privée de Radeon BIOS Editor / Win Flash (merci à W1zzard pour son aide), et des fonctionnalités de Zoom GPU, le SDK de JeGX.

PCi HD 6790 Booster 

Au final, une application plutôt simple qui ne demande qu'un BIOS de HD 6850 et un peu de patience. Nous ne savons pas encore si cela sera fonctionnel sur l'ensemble des cartes du marché, il reste à le vérifier une fois que notre outil sera publié, à la fin du NDA.

Comme à notre habitude, son code sera distribué sous GPL v3, comme nous avions pu le faire sur nos outils de mesure de l'autonomie ou de performances sous Alien VS Predator 2010 et DiRT 2. Il faudra néanmoins des fichiers et DLL tierces pour le faire fonctionner.