Firefox 4 Mobile enfin disponible en version finale

L’actualité des navigateurs est décidément très riche en ce mois de mars. Google a entamé les hostilités avec Chrome 10, puis Microsoft a suivi avec Internet Explorer 9, et plus récemment Mozilla avec Firefox 4. Sur le secteur mobile, Opera a lancé la version 11 de son butineur, et c’est au tour de Mozilla de répliquer, avec Firefox 4 Mobile, dont l’objectif est d’afficher les pages web avec le même moteur de rendu que son grand frère sur ordinateur.

firefox mobile firefox mobile 

Comme Firefox 4, mais en mobile (ou presque)

Le principal attribut de Firefox 4 Mobile est donc son moteur de rendu, Gecko 2.0, que l’on trouve dans les versions Windows, Mac OS X et Linux de Firefox 4. Il y a toutefois une différence que l’on retrouvera plus tard dans la mouture classique : les débuts d’Electrolysis, ce qui provoque une séparation du navigateur proprement dit et du moteur de rendu dans des processus séparés.

La version Mobile reprend également l’Awesome Bar qui réunit tout un ensemble de fonctionnalités telle que l’autocomplétion, la consultation de l’historique et la recherche dans ce dernier ou directement dans un moteur de recherche. Ce type de concentration se retrouve également dans la page d’accueil qui proposera à l’utilisateur les onglets déjà ouverts, des marque-pages ainsi qu’un extrait de l’historique.

Faire mieux que le navigateur intégré à Android

Puisque que Firefox 4 Mobile vise essentiellement Android (et Maemo dans une moindre mesure), il fallait que Mozilla distingue son navigateur de son concurrent le plus direct, à savoir le butineur maison de Google, connu pour être rapide. On trouve donc de nombreuses fonctionnalités qui n’existent pas dans Android, notamment Sync, qui permet de synchroniser plusieurs types de données, comme les onglets ouverts (y compris ceux des versions classiques), l’historique, les marque-pages ou encore les mots de passe et données des formulaires.

Autre gros avantage de Firefox : ses extensions. Même si elles ne sont que quelques dizaines pour la version mobile, elles existent et ne demandent pas au navigateur de redémarrer. On y retrouve notamment les célèbres AdBlock Plus et NoScript. Autre reprise du grand frère : les Personas. Même s’ils sont moins importants sur un plan fonctionnel, ces thèmes légers permettent de personnaliser le navigateur, là encore sans redémarrer.

Un exemple de fonction apportée par Firefox Mobile : la possibilité de sauvegarder une page au format PDF. Cela peut paraître simple et « sous le sens », mais cette fonction n’existe pourtant pas dans le navigateur d’Android. D’ailleurs, puisque l’on parle de limitations, sachez que Firefox 4 Mobile n’a pas de limites dans le nombre d’onglets que l’on peut ouvrir, alors qu’Android est limité à huit. Attention cependant : si vous ouvrez des dizaines d’onglets avec Firefox, le confort d’utilisation dépendra directement de la puissance et surtout de la mémoire vive de votre téléphone.

Ajoutons quelques derniers exemples d’avantages apportés par Firefox :
  • La possibilité d’ajouter d’autres moteurs de recherche dans l’Awesome Bar, tels qu’Amazon, Twitter ou Wikipedia, en plus des classiques Google, Yahoo et Bing
  • Le compilateur JIT JaegerMonkey, qui augmente largement les performances JavaScript
  • La compatibilité avec NTLM (NT LAN Manager), très utile pour les sites SharePoint

Les utilisateurs intéressés pourront récupérer Firefox 4 Mobile depuis cette page.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !