Intel lance ses SSD 320 Series : 25 nm et performances en hausse

Surtout en écriture... mais en S-ATA 3 Gbps seulement 9
Comme prévu, c'est aujourd'hui qu'Intel annonce officiellement sa troisième génération de SSD de la gamme X25-M, connue sous le nom de code « Postville Refresh ». Au programme, une interface qui reste en S-ATA 3 Gbps, des puces gravées en 25 nm, une capacité qui grimpe à 600 Go et des débits en écriture... qui grimpent.

En effet, par rapport à la génération précédente (voir ici et , c'est du côté de l'écriture que les chiffres sont revus le plus à la hausse. Ainsi, alors qu'il fallait compter entre 70 et 100 Mo/s et entre 6 600 et 8 600 IOPS pour les modèles à partir de 80 Go, on a désormais droit aux chiffres suivants :

Intel SSD 320 Series 

On débute ainsi à 90 Mo/s pour 10 000 IOPS pour grimper à plus du double avec le modèle le plus haut de gamme.

La version de 40 Go n'est pas épargnée puisqu'elle gagne elle aussi en performance. Elle passe ainsi de 35 Mo/s et 2 500 IOPS à 45 Mo/s et 3 700 IOPS. Ce n'est pas encore la révolution, mais c'est un bon début.

En lecture, tous les modèles se valent ou presque avec 270 Mo/s et de 38 000 à 39 500 IOPS pour les versions de 80 Go et plus, contre 200 Mo/s et 30 000 IOPS pour celle de 40 Go. Là aussi nous avons donc un gain, même si c'est plus léger.

Du côté de la composition, notre modèle de 300 Go sur lequel nous reviendrons bientôt était équipé de 20 puces de 16 Go de référence 29F16B08 et d'un contrôleur Intel PC29AS21BA0, soit le même que la génération précédente. Il sera donc intéressant de voir si son comportement a été amélioré... ou pas, au passage.

Enfin, le cache est de marque Hynix et de référence H55S25162EFR, il est de 64 Mo.

Côté tarif, il faudra attendre quelques jours pour voir la réaction des revendeurs, mais ils devraient remplacer les actuels Postville avec un coût au Go de 2 € voire un peu moins comme semble l'indiquer Materiel.net.

Reste à voir si la concurrence des nouveaux modèles S-ATA 6 Gbps, que ce soit les 510 Series ou ceux de Corsair, Crucial et OCZ, ne risque pas de leur faire trop d'ombre.