La SACEM Belge s'en prend aux chauffeurs de camion

Des droits dans les "gros culs" 397
Marc Rees
Par un court communiqué, la SABAM (SACEM Belge) et la Société de l’Industrie Musicale (SIMIM) viennent d’annoncer la conclusion d’un accord avec l’association professionnelle du secteur du transport, Transport en Logistiek Vlaanderen (site). Cet accord permet d’encadrer et rémunérer de droits d’auteur et de droits voisins l’utilisation de musique au sein de ce secteur.

camion cabine SABAM

« Cet accord implique concrètement que, lors du calcul des droits d’auteur et droits voisins dus, l’on déduira du nombre d’équivalents temps plein au sein de l’entreprise le nombre de véhicules ayant une licence de transport. Ceci se traduira dans la plupart des cas par une diminution de la facture UNISONO » expliquent les deux organismes de collectes.

Dans la presse belge, on en sait un peu plus sur ce qui se trame derrière. Cet accord permet aussi et surtout d’imposer le paiement de droits puisque les chauffeurs de camions écoutent de la musique dans leur cabine. L’accord révisé en fin de semaine dernière vise en effet les locaux non accessibles au public. Or, la cabine du chauffeur est considérée comme un de ces lieux de travail. Selon RTL.Be, les chauffeurs de taxi seraient les prochains sur la liste.

Un lecteur nous signale par ailleurs cet article du Soir.be « Une émission flamande a piégé la SABAM en janvier 2011 pour vérifier si ils facturaient bien uniquement pour les chansons de leur catalogue. Je vous laisse imaginer le résultat ».