PCi Labs : le M17x d'Alienware, jusqu'à 5h50 d'autonomie

Le nouveau mastodonte d'Alienware débarque sur PC INpact : Le M17x équipé en processeur Sandy Bridge et de GeForce GTX 460M. Et n'y allons pas par quatres chemins, il nous a surpris (dans le bon sens) à plusieurs occasions.

À premiere vue, nous avons bien à faire à un portable venu d'ailleurs. À l'arrière de l'écran trone d'ailleurs l'habituelle tête d'Alien dont les yeux s'illuminent. La packaging reprend les codes habituels du constructeur alors que le bundle se veut plutôt complet... tendance geek.

Alienware M17x bundle 
(un bundle complet et en goodies ultime : un magnet's pour son frigo)

Petit détail apréciable, la présence d'une matière de type « Soft Touch » comme nous l'avions constaté sur son petit frère le M11x que nous avions testé en long et en large. Mais cette fois, le repose poignet est aussi concerné.

Une finition plutôt haut de gamme

Le clavier comporte un pavé numérique. Mais bien qu'il soit agréable à l'utilisation, il ne vaut pas un modèle « chiclet ». Notez qu'il propose un rétroéclairage complet pour lequel, en passant par AlienFx (un logiciel maison), il sera possible de définir quatres zones avec des coloris différents.

Alienware M17x united color

Après avoir joué quelques instant avec l'utilitaire... on fini bien entendu par garder une seule couleur... mais l'on s'est bien amusé.

Au dessus du clavier, nous retrouvons une barre de raccourcis qui permet de piloter le son, le Wi-Fi, l'éjection du DVD, ou encore la lecture de fichier multimédias. De l'autre côté, nous avons trois diodes minuscules qui nous permettent de savoir si le maintien de la majuscule ou le pavé numérique sont activés. Au centre, nous retrouvons la tête d'Alien dont les yeux nous INforment de l'activité du disque dur. 

Alienware M17x lumiere caps alienware M17x raccourcis clavier

Le touchpad est, pour sa part, situé en dessous du clavier, dans le tiers gauche du repose poignet, centré par rapport à la barre espace. Celui-ci est du genre massif puisqu'il mesure 100x55 mm. Bien évidemment, il est multipoint, même si, par défaut, le constructeur n'active aucune de ses fonctions. Il faudra aller dans le pilote Synaptic depuis le panneau de configuration pour pouvoir en tirer parti.

Alienware M17x ouiesÀ l'avant du portable nous avons les deux ouïes distinctives de la marque ; et qui profitent ici d'un petit lifting. En effet, elles sont plus étirées que le modèle précédent et comme pour le le reste de la machine, on peut changer la couleur du rétroéclairage.

Elles sont là aussi pour laisser passer le son des enceintes signées Klipsch, un spécialiste de la Hi-Fi.

D'ailleurs à ce propos, ce M17x « envoie du lourd ». Alors même que la configuration est en stéréo 2.0, c'est-à-dire dénuée de caisson de basses, l'image sonore est de très bonne qualité et le volume peut monter particulièrement haut sans aucune saturation. Les fans de musique électronique ou de metal pourront s'en donner à coeur joie.

Alienware M17xR3 face

Comme on peut le voir ci-dessus, une fois toutes les lumières eteintes, ce portable est sobre, il n'en reste pas moins particulièrement épais (50 mm).

Des flancs blindés de connectique

Passons sur le côté gauche de la machine et faisons le détail de la connectique.

Alienware M17xR3 gauche

Nous avons pour débuter quatres prises jacks dont la répartition se fait de la manière suivante (de droite à gauche) : 
  • Sortie casque
  • Sortie ligne
  • Entrée micro
  • Sortie optique
Viennent ensuite deux ports marqué SuperSpeed USB, l'autre nom de l'USB 3.0. Et pour une fois, ils ne diposent pas de connecteurs bleus distinctifs. Ensuite, nous avons trois sorties vidéo : mini DisplayPort, HDMI 1.4a et VGA. Enfin, nous avons le port réseau Gigabit et le système Kensington.

Alienware M17xR3 arriere

À l'arrière de la machine, nous retrouvons le simple connecteur pour brancher l'alimentation du portable perdu au milieu des deux larges ouvertures dédiées au système de refroidissement. Elles mesurent 75 mm et 85 mm de large. 

Une entrée HDMI : une très bonne idée ! 

Sur le côté droit, nous retrouvons un second port HDMI... qui est ici une entrée. Il sera ainsi possible d'utiliser l'écran du portable comme un simple moniteur. Nous nous sommes amusés à brancher le boîtier TV de notre Box ADSL, une Xbox 360, un autre PC et tout fonctionne parfaitement.

Lorsque vous connectez un périphérique, il vous suffit de presser une combinaison de touches (FCNT + F8) pour que l'écran devienne autonome. Attention cependant, le restant du M17x est toujours actif mais vous n'avez plus la main dessus. Cette fonctionnalité ne sera d'ailleurs pas exploitable si la machine est éteinte.

Alienware M17xR3 droite

Ensuite, on trouve un port Power eSATA, deux ports USB 2.0 et le lecteur optique (ici un simple graveur DVD) de type « slot-in » au dessus duquel on trouve un lecteur de cartes mémoire.

On fera d'ailleurs un petit reproche - bien que cela ne nous soit pas arrivé - mais une telle disposition ne risque-t-elle pas de provoquer un taux de retour pour aller rechercher la carte SD perdue dans le lecteur optique ?

L'écran : un miroir mais une colorimétrie fidèle

Avant d'aller dans les entrailles de la bête, parlons un instant de l'écran. Nous avons ici une dalle 17" avec une définition de 1920 x 1080 de marque LG. Il dispose d'un rétroéclairage à LEDs blanches et il est recouvert d'une dalle en verre... vous imaginez la suite ?

Alienware M17x ecran off

Il reflète évidemment et surtout malheureusement. Par contre, son rendu est très bon et il est très plaisant à utiliser... dans le noir et rétroéclairage coupé, sinon ca donne la photo ci-dessus.

L'intérieur : quatre coeurs Sandy Bridge et GeForce GTX 460M sauce Optimus

Au coeur de cette machine, nous retrouvons un Core i7 2630QM qui est vendu pour fonctionner à 2 GHz (soit la fréquence nominale du Core i7 920XM lancé il y a maintenant dix-huit mois) mais il passe le plus clair de son temps entre 800 MHz (au repos) et 2.6 GHz (turbo sur 4 coeurs).

Alienware M17xR3 GPU-Z GTX 460 HD 3000

Pour la carte graphique, bien que le constructeur propose des Radeon HD 6870M et même la HD 6970M d'AMD, notre modèle est par contre à base de GeForce GTX 460M de NVIDIA. La technologie Optimus est de la partie et nous verrons un peu plus bas que son importance est loin d'être négligeable sur ce M17x de troisième génération. 

Un fonctionnement dans silence de cathérale

Alienware M17x CPU-ZLorsque nous avons pris en main la machine, notre premier casse-tête fut d'entendre le bruit généré en charge. En effet, malgré nos nombreuses tentatives pour la faire chauffer, nous n'avons pas réussi à entendre autre chose qu'un léger bourdonnement dans les basses fréquences (donc peu gênant).

Cela nous change, puisque l'on se rappelle d'un ancien modèle qui au simple lancement d'une application 3D lançait les ventileurs à fond de train dans un vacarme assourdissant. Là... rien ou presque. Même furmark 1.9 associé à OCCT (pour le CPU) n'auront pas déclenché toute la cavalerie et leurs décibels. Du côté des relevés de consommation, voici ce que nous avons pu noter lors de nos tests. Comme d'habitude nous avons retiré la batterie afin d'effectuer une mesure à la prise :
  • Au repos : 19.6 W
  • En charge sur l'IGP Intel : 58 W
  • En charge sur la GeForce GTX 460 et sur le CPU : 109 W
Et pour les températures que nous avons pu obtenir, le GPU ne dépassait pas les 65° C en stress intense sur Furmark alors que le CPU ne monte pas au delà de 56 °C (relevé par Hardware monitor).

Un M17x autonome !

PCi Writer Simulator 0.2Bien que ce ne soit pas le but d'un transportable de 17", qui pèse tout de même 4.3 kg sur la balance, nous nous sommes amusés à voir ce qu'il donnait en terme d'autonomie. Et disons le clairement, nous avons été très agréablement surpris.

En effet, celui-ci est équipé d'une batterie de neuf cellules de 90 Wh et avec notre PCi Writer Tool, que nous développe ce bon vieux David, et qui simule une activité bureautique (toutes les informations sont sur cette page du forum), nous avons obtenu un score de... 5h50 ! La luminosité de notre écran était à la moitié de ses capacités, Wi-Fi désactivé.

Nous avons alors reproduit un second schéma, en lisant une vidéo en 720p à travers le Wi-Fi, carte graphique NVIDIA activée : on passe alors à 4h50. Ces premiers résultats d'autonomie vont finir par nous réconcilier avec ces gros bébés, nous qui sommes plus amateurs de machines de 11.6" à 13.3".

Alienware M17xR3 Batterie  Alienware M17xR3 chargeur
(Batterie de 90 Wh / adaptateur secteur de 120 W)
 
En discutant avec nos différents confrères qui ont eu entre leurs mains la version avec écran 3D, leurs résultats sont bien moindres :  « deux heures grand max ».

Et pour cause, 3D Vision et Optimus ne sont pas des technologies compatibles entre elles. Enfin, c'est surtout que l'activation de la 3D n'est pour l'instant pas possible autrement que par la sortie HDMI chez Intel, ce qui doit bloquer le caméléon.

Intru 3D Intel Sandy Bridge

Néanmoins, cela devrait s'arranger dans quelques mois puisque le géant bleu a promis que cette fonctionnalité pourrait être présente cet hiver (NDLR : HR veut dire Holiday Refresh).

L'accès aux composants : deux vis suffisent

Enfin, nous n'avons pas pu nous empecher d'ouvrir les entrailles de notre M17x - oui notre, il ne repartira JAMAIS, hors de question - deux vis dissimulées dans le logement de la batterie, qui une fois otées de notre machine, permettent d'enlever une plaque qui recouvre l'intégralité de la machine. Nous avons dès lors accès à une grande partie des composants.

Alienware M17x temoin batterie Alienware M17x entrailles

On observe qu'un second rack pour un SSD ou un disque dur  supplémentaire est disponible.

Une machine très bien pour le moment mais surtout très chère

Alienware M17x 34Lorsque Dell nous a mis à disposition ce M17x, il nous restait une énigme. Son tarif. Maintenant qu'il fait sa réapparition sur le site du constructeur, nous pouvons calculer le montant de la douloureuse. Sachant que notre machine était équipée d'un SSD de 256 Go... nous arrivons à une addition particulièrement salée : 2 444 €.

Gageons que lorsque l'ancien modèle sera définitivement en retraite, les tarifs baisseront franchement. Surtout qu'en comparant avec le G73SW d'Asus qui a à peu près les mêmes prestations, et sur lequel nous ajoutons le prix d'un SSD Crucial C300 de 256 Go équivalent, nous arrivons à peine à 2000 €.... Une différence difficilement défendable à notre sens, même avec le magnet et la casquette inclus dans le bundle.

Nous reviendrons bientôt plus en détail sur la partie jeu.

-------------------------
Désormais, si vous avez une remarque, une idée ou une question concernant les PCi Labs, c'est aussi dans le forum que ça se passe.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !