Google Circles, le nouveau réseau social qui n'en était pas un

google buzz Le week-end a été marqué par une rumeur très forte au sujet d’un projet de réseau social de Google nommé Circles. Ce bruit de couloir a été particulièrement alimenté par un article publié par Marshall Kirkpatrick sur ReadWriteWeb. Des propos démentis depuis par Google, mais un certain flou persiste.

L'objectif central de Google Circles était apparemment basé sur la notion de partage et comment l’utilisateur faisait parvenir son contenu à ses contacts. La rumeur parlait de certains noms, dont Chris Messina surtout, censé être à la tête du projet. La situation est complexe, car plusieurs sources sont depuis intervenues, les unes pour affirmer que Google travaille bien sur un projet de réseau social, les autres pour démentir, et d'autres encore pour faire la part des choses.

Il en ressort essentiellement que Google a démenti la supposée présentation qui devait avoir lieu à la conférence SXSW. TechCrunch, qui se fait l’écho de cette histoire, précise que Google est surtout intervenu sur la date de présentation, mais l’éditeur a ajouté par la suite qu’aucun réseau social du nom de Circles n’était en préparation. TechCrunch ajoute en outre que la société continue sur sa lancée de fonctions sociales ajoutées progressivement aux produits et services déjà en place.

Du côté de chez All Things Digital, à peu près le même son de cloche, mais avec une nuance. Le site parle ainsi d’un tweet de Tim O’Reilly, célèbre auteur d’ouvrages informatiques et fondateur des éditions du même nom, qui indiquait : « J’ai vu Google Circles, et il a l’air génial ». Indiquait, parce que le tweet a été retiré, et son auteur s’en est ensuite expliqué à ATD :

« Ce n’est pas un produit en soi, et ce n’est pas un nouveau réseau social. Simplement un certain travail de recherche sur la manière dont vous pourriez mieux gérer les données sociales. Exactement ce que Chris a dit. J’ai été dupé par l’histoire de ReadWriteWeb et amené à penser qu’ils [Google] en avaient fait quelque chose qu’ils étaient prêts à annoncer. Il n’y pas d’histoire ici. Simplement un travail de laboratoire. »

Du côté de ReadWriteWeb, Marshall Kirkpatrick estime que ce ne serait pas la première fois que ce genre d’histoire serait démentie, pour voir sortir un produit quelques mois plus tard ressemblant étrangement aux fameuses rumeurs. Mais si l’on ne devait qu’une seule conclusion, ce serait sans doute celle de All Things Digital : Facebook est tranquille pour l’instant.  Après tout, Google a été rendu particulièrement prudent après l'échec de Buzz.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !