Coucoucircus, bonjour la Sacem, bye-bye les génériques

Les amateurs vont le regretter. Coucoucircus.org, site bien connu des mordus de génériques, coupe le son. En cause ? Une demande émanant de la SACEM qui réclame des droits pour chaque morceau diffusé. Une demande à laquelle le site ne peut répondre.

coucoucircus ancienne version
Coucoucircus, ancienne version

L’histoire a débuté il y a peu : « la SACEM a pris contact avec moi par courrier en joignant un spécimen de contrat en vue de régulariser l'activité de coucoucircus.org » explique l’un des administrateurs du site. « Ce contrat stipule que coucoucircus doit reverser 0.005 € par écoute de générique (et non pas par générique, si j'ai bien compris). Ça veut dire que si 8 000 génériques sont en moyenne écoutés 5 fois dans une journée, coucoucircus doit reverser à la SACEM 200 € par jour, soit 6 000 € par mois, payable au trimestre. Et tout ceci est calculé hors taxes. On arrive donc à plus de 21 000 € par trimestre !!! »

Le site, mémoire des génériques, concède qu’il pourrait réaliser des profits grâce à la publicité, mais une deuxième surprise l’attendrait dans cette hypothèse : « si ce profit permet à coucoucircus de prendre en charge la régularisation parce que le site génèrerait plus de 21 000 € par trimestre, alors la SACEM appliquerait une ponction de 12% ramenés après accords avec les sociétés d'auteurs à 10,5 % des recettes !!! »

Conclusion : « Et si coucoucircus générait augtant de recettes, je vous garantis que je ne me pointerais pas sur les conventions avec une pov' Mégane remplie ras la ueule du matériel nécessaire aux animations que nous proposons... »

Au passage, soulirgnons que les administrateurs avaient même réencodé les fichiers streaming en 32 kbits, 22050 Hz mono (loin des 128 kbits, 44100 Hz stéréo de la qualité CD). "Impensable, donc, de faire du commerce et donc de porter une fois de plus préjudice aux auteurs".

Faute de mieux, le site a décidé de couper l’accès aux génériques et tente de trouver une solution. Le site est d’ailleurs désormais à vendre. Cette mise en vente « a été provoquée par le fait que la SACEM m'a signalé que même si coucoucircus fermait complètement, ça ne m'empêcherait pas de devoir régulariser les arriérés du site. Sauf que je ne sais pas sur quelle base la SACEM pourrait définir un éventuel préjudice ». L’intéressé constate par ailleurs qu’aucun auteur n’est jamais venu réclamer quoi que ce soit dans l’utilisation de ses œuvres : « pire que ça, certains d'entre eux ont même fait la démarche de demander à ce que leur œuvre figure sur le site. Ces gens-là ont bien compris que coucoucircus pouvait être considéré comme un espace de publicité gratuite pour leur œuvre. »

L’avenir ? Cette fermeture pourrait être définitive... ou pas. Hors de question de rendre le contenu payant, encore moins de l’expatrier dans des contrées plus douces. « jamais le site n'a été conçu pour la fraude. La page contact du site affiche même mes informations personnelles. C'est dire si j'assume... ». Une proposition impliquant une refonte complète du site est à l’étude, en plus de la revente. Elle « pourrait mettre en place des moyens permettant de subvenir aux revendications de la SACEM avec qui, je pense, il faudra tout de même négocier un peu ».

En attendant, « l'équipe est sincèrement désolée de ne plus pouvoir vous proposer ce service. Si le cœur vous en dit, vous pouvez passer par l'accueil du site, signer la pétition de soutien, juste pour qu'on sache si ça vaut le coup de chercher une solution au problème ».

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !