WebGL : les spécifications ont été finalisées

WebGL vs Flash 11 : fight ! 53
Vincent Hermann
Alors qu’Adobe a présenté cette semaine la toute première préversion de Flash 11 qui propose enfin de la vraie 3D, le Khronos Group a annoncé que les spécifications de l’API WebGL étaient finalisées.

webgl 

C’est une étape importante pour le web, puisque WebGL permet, depuis du JavaScript, de faire appel à OpenGL ES et donc de créer du contenu 3D. La différence par rapport à Flash ? On pourrait dire pour résumer qu’il y aura principalement un avantage et un inconvénient :
  • Avantage : aucun plug-in n’est nécessaire, c’est le navigateur qui gère directement l’API
  • Inconvénient : c’est justement le navigateur qui prend en charge l’API, et tous les navigateurs n’en sont pas capables
Ce sont principalement Firefox et Chrome qui gèrent WebGL actuellement. Microsoft a fait l’impasse pour Internet Explorer 9 en invoquant le caractère non finalisé des spécifications de cette norme en devenir. Un argument étrange quand on considère qu’il en est de même pour de nombreux autres éléments de HTML5, pourtant gérés. La situation est floue du côté de Safari (la version 5 ne le gère pas, mais les nightlies de Webkit oui), et Opera travaille actuellement dessus pour la mouture 11.50.

C’est le support par les navigateurs qui sera déterminant pour WebGL, car Flash aura pour lui l’intégration dans tous les butineurs, et des outils d’authoring et de production déjà existants.

À noter aussi la création d’un groupe de travail pour WebCL par le Khronos Group. On le devinera facilement, le but est le même : pouvoir appeler OpenCL depuis un code JavaScript, et donc demander au GPU de traiter des opérations de calculs.