Livres électroniques : l'Europe suspecte une entente sur les prix

Alors que le marché du livre numérique est encore loin d’avoir explosé en Europe, les principaux acteurs du secteur sont pourtant déjà suspectés par la Commission européenne d’entente sur les prix…

FnacBook livres electroniques ebook liseuseSelon un communiqué de la Commission publié il y a quelques heures, des inspections dans le secteur des éditions du livre numérique ont été réalisées hier. Plusieurs pays de l’Union sont concernés, sans plus de précision malheureusement.

Les grands éditeurs et acteurs du marché étant allemands, anglais et français, il ne serait pas étonnant que des perquisitions aient été réalisées dans ces trois pays. Selon 01net, les éditeurs français Albin Michel, Hachette, Flammarion et Gallimard ont reçu une petite visite hier.

Une enquête commandée par Amazon ?

Selon Francis Esménard, le président d’Albin Michel, interrogé par notre confrère, « cette opération est téléguidée par Amazon ». Semble-t-il très agacé par l’arrivée inattendue des enquêteurs, Esménard a la dent dure envers Amazon :

« Ils se sont installés au Luxembourg pour ne pas payer la TVA en France et ils voudraient pouvoir vendre les livres à n’importe quel prix comme ils le font aux États-Unis, en proposant des best-sellers à 9,90 dollars. Mais ils n’auront pas nos fichiers ! »

Aucune culpabilité pour le moment

Il ne s’agit cependant que d’inspections et donc de soupçons d’entente sur les prix. « Le fait de conduire de telles inspections ne signifie pas que la Commission dispose de preuves conclusives d'un comportement anticoncurrentiel et ne préjuge en rien de l'issue de l'enquête elle-même » tient ainsi à préciser la Commission.

Les noms des sociétés concernées ne sont pas mentionnés, tout comme la date de publication des résultats de l’enquête. Il faudra donc probablement patienter de longs mois pour en savoir plus, hors fuites de la part de la Commission ou de personnes proches du dossier.

Rappelons tout de même que les députés français ont voté mi-février la loi sur le prix unique du livre numérique. Franck Riester a d’ailleurs profité des débats à l’Assemblée pour annoncer son souhait de voir la Hadopi s’occuper aussi des livres, et non pas uniquement de la musique et des films.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !