Quand le président des "Goya" s'attaque à la Hadopi espagnole

Lors de la dernière remise des « Goya », équivalent César, Alex de la Iglesia, président de l'académie espagnole (dont la dernière présidente est l'actuelle ministre de la culture, pour donner un ordre de grandeur), a fait ce discours extrêmement fort en faveur d'internet. Allocution qui s’est terminée avec l’ovation de l’ensemble de la profession.

Pour marquer son désaccord avec la « ley sinde », l’intéressé avait pris la décision de démissionner quelques jours plus tôt. La Ley Sinde ou loi Sinde, du nom de la ministre espagnole de la Culture, Angeles González-Sinde, est le pendant ibérique de la loi Hadopi. Le texte, voté il y a peu, permet de faire fermer dans les 10 jours une page contenant des liens ou des contenus protégés par le droit d’auteur.


Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !