(MàJ) FTTH : la carte de déploiement d'Orange jusqu'en 2015

Une carte non-officielle 124
Nil Sanyas
Mise à jour : la société Tactis a mis à jour sa carte de France de la fibre Orange. Voici donc ci-dessous la nouvelle carte, qui comporte pour principale différence l'apparition ou plutôt la précision des zones très denses.

Orange France Telecom FTTH 2015 carte

La société en a profité pour publier hier une synthèse analysant les intentions de l'opérateur.

Cette carte intégrant près de 3600 communes, nous avons demandé à Tactis s'il était possible d'obtenir la liste des villes en question. Malheureusement, même chez Orange la liste des 3600 communes n'est pas encore définitive. Et la liste actuelle n'est pas définitive. Nous ne pouvons donc la publier pour le moment. Nous espérons toutefois pouvoir publier une telle liste le plus tôt possible.

Pour le moment, il faudra donc vous contenter d'un coup d'oeil bionique pour visualiser votre ville ou village sur la carte.

----------------------------------

Article du 17 février 2011.

Selon la plupart des FAI, la fibre optique (FTTH) doit enfin démarrer en France cette année. Une situation possible grâce à un cadre réglementaire mis en place par l’ARCEP qui assure aux opérateurs une exploitation financière viable du réseau. La question numéro un que l’on peut se poser est alors : « ma commune sera-t-elle fibrée lors des prochaines années ? »

Si certaines mairies communiquent de façon plus ou moins précise sur le sujet, on remarquera surtout le manque de transparence des FAI français, obligeant des sites tiers à faire leur travail et à publier une carte du pays sur l’évolution de la fibre.

Le cabinet de conseil Tactis, spécialisé en stratégie télécoms, a néanmoins eu la riche idée de réaliser une carte très précise sur le futur déploiement de la fibre par France Télécom. Fournie à 01net, cette carte se base sur les annonces d’Orange réalisées entre février 2010 et janvier 2011.

Orange France Telecom FTTH carte

En tout, 3600 villes sont concernées, qu’elles soient petites, moyennes ou grandes. 220 agglomérations concentrent ces 3600 villes, et 10 millions de foyers seront couverts en 2015, et 15 millions en 2020 selon France Télécom. La France comptant environ 27 millions de foyers, cela signifie donc qu’Orange espère couvrir 37 % des foyers français en 2015, et 55 % en 2020.

Sans surprise, la carte dévoile que les grandes villes seront fibrées en priorité. Deux zones sortent d’ailleurs du lot : celle de Paris et de sa banlieue, et celle de Marseille et toutes les villes alentour. Les grandes villes que sont Lyon, Lille, Bordeaux, Nantes, Strasbourg, Montpellier, ou encore Toulouse sont bien entendu concernées.

De fortes disparités entre les départements

Et si tous les départements (hormis en Corse et les départements d’outre-mer) seront fibrés tôt ou tard, comme l’a promis France Télécom, il est ici évident que certains départements seront bien mieux pourvus que d’autres. Rien qu’en Provence-Alpes-Côte d’Azur, les disparités entre le département des Bouches-du-Rhône (13) et celui des Hautes-Alpes (05) sont évidentes.

Le premier compte néanmoins plus de 2 millions d’habitants, contre un peu plus de 130 000 pour le second. Ceci explique cela, dès lors que le déploiement de la fibre coûte cher, et qu’un retour rapide sur investissement est primordial pour les FAI. Les zones à faible densité devront être patientes. Très patientes.

Des projections bien trop optimistes ?

Le cabinet Tactis, en sus de sa carte, note que France Télécom manque de transparence en matière de budget. « FT présente un budget inchangé par rapport aux annonces de février 2010, qui couvraient alors environ 500 communes, soit 40 % de la population », ceci pour environ 2 milliards d’euros.

« Comment expliquer que l’on puisse couvrir 7 fois plus de communes et 50 % de population en plus pour un même montant ? » se demande alors le cabinet, qui fait ici référence à la récente annonce de France Télécom de fibrer 3600 communes.

Le niveau d’investissement pour ces milliers de communes doit être situé entre 6 et 7 milliards d’euros pense Tactis. Et selon lui, 30 milliards d’euros seront nécessaires pour tout le pays. Un nombre assez proche de celui avancé par l’ARCEP, qui tablait sur 25 milliards d’euros à investir d’ici 2025 pour fibrer le territoire.

Des économies d'échelle

Orange, contacté par 01Net, a expliqué à notre confrère comment il comptait fibrer un maximum de personnes à moindre coût : « Nous tablons sur des économies d’échelle, sur l’amélioration des technologies de déploiement et sur d’avantage de recours au cofinancement. »

Petite précision au passage : les 3600 communes fibrées par Orange ne le seront pas à 100 %. Certains quartiers pourront donc jouir du très haut débit, et d’autres non. De quoi agacer bien des Français, qui pour quelques mètres de différences auront une qualité de débit totalement différente.

Pour rappel, Free compte accélérer la cadence ces prochaines années et compter 800 000 abonnés FTTH fin 2012. La filiale d’Iliad a néanmoins du pain sur la planche : le FAI ne compte en effet à l’heure actuelle que quelques dizaines de milliers d’abonnés fibrés.