Neutralité du net, le blocage et le juge : le gros fail d’Eric Besson

Lors de son discours à l’Assemblée nationale, Éric Besson a commis une belle bourde : « J’imagine qu'aucun d’entre vous ne penserait par exemple que le blocage des contenus pédopornographiques après la décision d’un juge, ou la réponse graduée d’Hadopi, ne menace la liberté d’expression sur Internet ». Problème : le gouvernement a justement refusé à l’Assemblée et au Sénat que ce blocage soit décidé par un juge, préférant laisser ce pouvoir à la décision discrétionnaire du ministère de l’Intérieur !


Dans sa saisine devant le Conseil constitutionnel, le PS a exposé que l’intervention préalable du juge était nécessaire pour respecter les libertés fondamentales. Une analyse soutenue mordicus par Besson ?

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !