Microsoft : un ancien responsable aurait volé 600 Mo de données

Matt Miszewski crm salesforceLes transfuges de sociétés vers d’autres entreprises disposent dans leur arsenal d’informations certaines données qui tombent dans le giron du secret professionnel. La situation peut parfois être particulièrement sensible, et quand l’employé sur le départ quitte son ancien employeur avec des documents importants, il y a péril en la demeure. Microsoft accuse ainsi un ancien responsable du vol de 600 Mo de données confidentielles.

Matt Miszewski occupait un poste important dans le développement des marchés à la firme de Redmond jusqu’au 31 décembre dernier. Lors de son départ, il a indiqué récupérer uniquement ses affaires et données personnelles. Cependant, dans le cache des documents de son ordinateur, Microsoft a retrouvé environ 900 fichiers différents pour un total de plus de 25 000 pages, formant les fameux 600 Mo de données qui forment l’objet du délit.

Des valises trop chargées ?

La situation est particulière puisque Matt Miszewski a quitté le géant pour prendre un poste de vice-président chez Salesforce, dont le cœur de métier est la relation client (CRM) et la collaboration au sens large. Cette transition n’arrive pas dans n’importe quelle période, et l’histoire dans son ensemble rappelle furieusement le départ de Kai-Fu Lee en 2005.

Matt Miszewski crm salesforce En effet, ce dernier était parti de chez Microsoft pour intégrer les équipes de Google. Or, cela se passait au moment où Google voulait s’implanter en Chine, alors que Lee avait travaillé sur les rouages internes du moteur de recherches Bing. L’histoire se répète : alors même que Microsoft vient de lancer Dynamics CRM 2011, Matt Miszewski devient vice-président d’une société spécialisée dans le domaine du CRM justement.

Ces 600 Mo de données revêtent donc une importance particulière, et Microsoft a d’ailleurs déposé plainte devant la State Superior Court de Washington. Il faut dire qu’à Redmond, les responsables ont décidé de se lancer dans un pari osé : commercialiser Dynamics CRM 2011 dans le cloud, via Windows Azure, avant d’en faire un produit serveur traditionnel. Or, Salesforce vend lui-même des solutions de CRM utilisant le cloud computing, et la société est un poids lourd dans le domaine, avec des clients tels qu’Orange et Sanofi Pasteur. Conséquence, Microsoft a même proposé des tarifs spéciaux aux clients qui voudraient migrer de Salesforce à Dynamics CRM.

Matt Miszewski crm salesforceMicrosoft attaque

Aux sujets de ces informations, Microsoft explique qu’elles « pourraient être particulièrement précieuses pour les concurrents de Microsoft, ce qui inclut Salesforce, tant en termes de capitalisation sur les efforts de Microsoft pour préparer ce matériel qu’en révélant en détails les propres stratégies de compétition de Microsoft. »

La firme estime également que Matt Miszewski « prend ses responsabilités de confidentialité beaucoup trop à la légère », avait d’indiquer que les dégâts encourus dans le cadre de l’embauche chez Salesforce sont « réels et substantiels ». Elle va plus loin en ajoutant : « Supposer que Miszewski pourrait tenir son nouveau rôle chez Salesforce sans utiliser les nombreuses informations confidentielles de Microsoft défie la raison, et Miszewski a déjà mis en évidence un mépris très clair de sa clause de non-concurrence et de l’intégrité des matériels confidentiels de Microsoft. »

La suite se jouera désormais devant les tribunaux, la plainte empêchant déjà Matt Miszewski de travailler réellement chez son nouvel employeur.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !