Orange et SFR renoncent à la hausse de la TVA sur le mobile

Les clients ADSL étaient trop sages 181
Mise à jour :

On apprend via une dépêche AFP qu'Orange renonce à son tour à cette hausse de la TVA sur mobile, de manière étrangement synchronisée avec SFR.

-------------------------

Première diffusion le 7 février 2011 à 16h43 :

La rumeur couvait depuis quelques jours, et certains lecteurs commençaient à recevoir des informations dans ce sens : SFR nous apprend via un communiqué de presse qu'il ne répercutera finalement pas la hausse de la TVA sur ses abonnés Mobile.

SFR LogoL'opérateur évoque sa volonté d'être à l'écoute de ses clients, « qui ont exprimé leur incompréhension face à la complexité générée par le changement de TVA ». La faute, aussi, aux « informations et rumeurs contradictoires circulant depuis début janvier [qui] ont généré une grande confusion auprès de nos clients » selon Frank Cadoret, Directeur Général Grand Public chez SFR.

Il faut dire que l'hémorragie semblait plus importante que prévu, et que le fait de perdre des clients ayant eu droit à une subvention récemment ne devait pas être du goût de l'opérateur. Il a bien tenté de les convaincre de rester, mais a essuyé pour cela de vives critiques. La société a donc décidé de faire machine arrière.

Selon notre sondage, posté il y a peu, plus de 30 % de nos lecteurs auraient décidé d'opter pour la résiliation de leur offre mobile, le double de ceux qui ont opté pour une résiliation de leur offre ADSL.

SFR prendra ainsi à sa charge la hausse de la TVA pour ses clients Mobile, mais pas pour ses clients ADSL, et ne devrait ainsi plus accepter de nouvelles résiliations pour ce motif. Une approche qui se rapproche finalement du choix de Bouygues Télécom. Certains lecteurs nous ont d'ailleurs informés avoir reçu un SMS d'information dans ce sens, il y a peu.

Interrogé sur le sujet, Edouard Barreiro, chargé de mission TIC et Commerce de l'UFC-Que Choisir nous a déclaré que « Cette réaction prouve bien qu’ils n’avaient pas leur conscience pour eux. Et qu’ils savaient très bien qu’ils avaient des agissements déloyaux envers les consommateurs quand ce n’est pas illégal ».

Reste à connaître la réaction de SFR concernant les demandes de résiliation qui ont déjà été effectuées, mais qui n'avaient pas encore été totalement validées.