Mobiles en France : le taux de pénétration frôle les 100 %

C'est Buyster qui va être content 45
Nil Sanyas
La barre symbolique des 100 % devrait être officiellement dépassée lors du 1er trimestre 2011. À en croire les derniers chiffres de l’Autorité de régulation des télécoms (l’ARCEP), la France a en effet atteint un taux de pénétration de la téléphonie mobile de 99,7 % au 31 décembre 2010, contre 96,9 % trois mois plus tôt. Une performance rendue possible grâce à un bond d’1,808 million d'utilisateurs supplémentaires lors du dernier trimestre.

Mobile France taux penetration 31 decembre 2010

Sur une population totale de 64,557 millions d'habitants, l’ARCEP compte ainsi 64,379 millions d’abonnés (pré ou post-payés) à un téléphone mobile. Bien entendu, toutes ces personnes ne sont pas différentes, et nombreux sont ceux disposant de plusieurs puces, ce qui fausse comme toujours les statistiques et permet à certains pays d’afficher des taux de pénétration de 150 % voire plus.

Quelques statistiques :
  • Parmi les 64,379 millions de puces en activité :
    • 46,415 millions sont des abonnements
    • 17,964 millions sont des cartes prépayées
  • 31,082 milliards de SMS ont été envoyés rien qu’au dernier trimestre soit :
    • une croissance de 5,796 milliards en trois mois (+22,9 %)
    • une croissance de 11,646 milliards en un an (+59,9 %)
  • La moyenne mensuelle de SMS envoyés a donc été de 167,9 (contre 110,1 fin 2009)
Mobile Outre-Mer taux penetration 31 decembre 2010

Pour revenir au taux de pénétration en France, l’ARCEP précise qu’il est en fait de 99,1 % en métropole, et de 119,5 % en Outre-Mer. La France est donc largement tirée par certaines de ses îles, notamment la Guadeloupe et la Martinique, qui affichent des taux de pénétration impressionnants de plus de 130 %.

Mobile Metropole taux penetration 31 decembre 2010

Du côté de la Métropole, l’Île-de-France creuse l’écart avec les autres régions, avec un taux de pénétration record de 147,2 %, très loin devant la région PACA (109,2 %) et la Corse (105,8 %).

Et si leur rythme de croissance continue, trois régions françaises devraient atteindre un taux de 100 % d’ici une poignée d’années : le Nord-Pas-De-Calais (91,6 % aujourd’hui), la Champagne-Ardenne (91,2 %) et la région Rhône-Alpes (91,2 %).

Mobile MVNO taux penetration 31 decembre 2010

Enfin, concernant les MVNO, ces opérateurs mobiles virtuels (Virgin Mobile, PrixTel, etc.), ils ont pour la première fois atteint la barre des 4 millions d’utilisateurs. Leur progression est toutefois bien trop molle : 6,4 % en trois mois, 12,8 % en un an.

Certes, leur croissance est supérieure aux grands opérateurs que sont Orange, SFR et Bouygues Télécom, ce qui leur permet d’occuper 6,5 % du marché, contre 6,3 % lors du précédent trimestre, mais au final, en un an, les MVNO n’ont gagné que 0,5 point de part de marché en 2010, contre 0,9 point en 2009.

Il n’y a donc pas de quoi pavoiser. Les MVNO resteront minoritaires pour encore de longues années, et l’arrivée de Free Mobile ne devrait pas changer cette tendance, bien au contraire.