Affaire Orange/Mega : « le marché du transit est très opaque »

Opaque... de bières ? 73
Nil Sanyas
Alors qu’Orange et le groupe Mega (MegaUpload, MegaVideo, etc.) ne cessent de se renvoyer la balle ces derniers jours quant aux responsabilités de la lenteur du réseau, nous avons interrogé Édouard Barreiro, le chargé de mission TIC et Commerce de l’association de consommateurs UFC-Que Choisir.

Et pour le porte-parole de l’UFC, « il est difficile de dire qui a tort où qui a raison, le marché de l'interconnexion comme du transit est très opaque et il est très difficile d'établir où sont les problèmes ».

Face à une situation de statu quo où les dindons de la farce sont en premier lieu les millions d’abonnés Orange, l’association ne voit pour le moment qu’une seule solution viable pour résoudre ce problème qui finalement concerne directement la Neutralité du Net.

« C'est pour cela que nous souhaitons que l'ARCEP, pour la France, et les institutions européennes se saisissent de cette question. Il est nécessaire d'analyser le fonctionnement de ces marchés pour faire la lumière sur les pratiques qui y ont cours et le cas échéant de réfléchir à des pistes de régulation. »

Pénétrer le landerneau du monde du transit et des fournisseurs est effectivement complexe. La langue de bois est de mise, et les sommes en jeu sont telles qu’une véritable bataille sous-marine a lieu entre les sites influents et les FAI. « Faire la lumière » sur ce marché obscur ne serait donc pas une mauvaise idée.

MegaUpload lenteurs Orange message
Le pop-up affiché par le groupe Mega aux abonnés Orange la semaine dernière