La SPPF a adressé 377 611 constats d'infractions à l'Hadopi

Brrrr 46
Marc Rees
Selon les chiffres du représentant des indépendants, la SPPF a procédé à 377 611 constats d’infractions pour son propre répertoire. Ils ont été adressés à l’Hadopi, un chiffre à ajouter aux centaines de milliers de constats effectués par les majors (SCPP), la SACEM, la SDRM et l’ALPA.

Ces constats sont ensuite traités par l'Hadopi, et une partie est envoyée aux FAI à des fins d'identification. Armée des données personnelles cachées derrière l'IP, la Hadopi adresse ensuite un premier message d'avertissement aux abonnés.

Attention : tous ces constats ne se sont pas mués en messages d’avertissements envoyés aux abonnés. Selon nos estimations, obtenues en extrapolant les vrais chiffres d’une partie des opérateurs, la Hadopi a, fin décembre, envoyés près de 60 000 emails depuis le mois d'octobre. Ce qui laisse sur le carreau, un grand nombre de flashages effectués par TMG et payés par les ayants droit.

4000 constats/jour en janvier

Selon la SPPF qui a décidé de jouer la transparence, 4000 constats d’infractions sont réalisés quotidiennement en janvier à partir de son catalogue. 4000 PV sur les 25 000 infractions que peut constater chaque jour l’ensemble des sociétés civiles de la musique enregistrée (et autant pour l’audiovieul).

Dans le même temps,  les Français semblent peu se soucier de la pédagogie parfumée à la peur du gendarme puisque les chiffres sur Megaupload explosent..

Le représentant des indépendants revient sur les faiblesses de l’Hadopi à accompagner cette montée en puissance : « la SPPF est consciente du fait que l’Hadopi doit s’entourer de toutes les précautions techniques et juridiques nécessaires avant de s’adresser aux FAI pour l’envoi des messages de recommandation ou d’avertissement. Elle poursuit un dialogue constant avec les représentants de cette autorité et elle est confiante dans le fait que la “réponse graduée» va pouvoir se déployer progressivement de façon massive afin d’atteindre l’objectif pédagogique et préventif qui constitue l’un des volets essentiels de la loi. »

Plus de personnel ou plus d'automatisme ?

Pour assurer ce déploiement massif, la Hadopi a deux possibilités : augmenter considérablement son personnel, ce qui entamera son budget, ou mettre l’accent sur l’automatisation à outrance, dénoncée depuis bien longtemps…