G8 du Web : Nicolas Sarkozy veut "réguler", non "brider" Internet

Ce n'est pas pareil même si ca l'est 175
Marc Rees
Nicolas Sarkozy est en visite aux États-Unis pour y rencontrer Barack Obama. L’un des objectifs est de préparer le futur G8, réunion « informelle » qui se tiendra à Deauville en mai 2011. Ce G8 du web avait été annoncé lors d’un récent déjeuner à l’Élysée, en réalité elle avait été poussée en avant par Frédéric Lefebvre à l’Assemblée nationale… : "Il est temps, mes chers collègues, que se réunisse un G20 du Net qui décide de réguler ce mode de communication moderne envahi par toutes les mafias du monde." (F. Lefebvre, à l'Assemblée nationale, décembre 2008).

sarkozy concours photoshop

Selon une dépêche AFP, l’entourage de Nicolas Sarkozy assure qu’il ne s’agit pas de « brider » le développement d’internet, mais de le « réguler », un mot à la mode, parfois utilisé à la place de « civiliser » dans les éléments de langage habituels.

Sous la plage de Deauville, de gros pavés

Selon la présidence, les questions soulevées seront de savoir par exemple : « Quelle régulation pour internet, comment répond-on à la problématique du terrorisme, de la pédophilie, de sujets comme le droit à l'oubli ? ». Paris assure qu’ « il ne s'agit pas de brider la liberté d'internet, les conditions de son développement, il ne s'agit pas de reprocher aux Américains d'avoir pris des positions considérables en la matière, mais au contraire de voir comment on peut réguler la cité virtuelle sans nier que l'internet est une chance. »

Outre le terrorisme et la pédophilie, sujets fédérateurs s’il en est, les discussions vont également porter sur la propriété intellectuelle. La dépêche AFP n’en fait toutefois pas mention, contrairement à une récente actualité du Monde.