Smartphones : plus d'Androphones que d'iPhone aux États-Unis ?

ComScore a livré il y a quelques jours des chiffres fort intéressants sur les parts de marché des téléphones et des smartphones aux États-Unis. L’institut ne s’est pas cette fois intéressé aux ventes des derniers mois, mais aux parts de marché globales des constructeurs et des OS, sur les 234 millions d’Américains âgés de 13 ans et plus détenant un téléphone portable.

Telephones PDM constructeurs USA novembre 2010

Tous téléphones confondus, le Sud-Coréen Samsung domine son compatriote LG (récemment doublé), avec 24,5 % de parts de marché (PDM) en novembre 2010 (+0,9 point en trois mois), contre 20,9 % pour LG. Cela signifie donc que près de 57 millions d’Américains ont un Samsung, et 49 millions ont un LG.

Seul Motorola, ancien n°1 outre-Atlantique, arrive encore à suivre les deux constructeurs asiatiques, avec 17 % de PDM, en recul de 1,8 point en trois mois néanmoins, ce qui est une chute très importante pour un si faible laps de temps.

RIM, ultra dominateur dans le secteur des smartphones, et le n°1 mondial Nokia, ferment le top 5 aux États-Unis. Des constructeurs comme Apple, HTC ou encore Sony Ericsson n’ont donc pas assez vendu ces dernières années pour intégrer ce top 5. Apple est néanmoins la société la mieux placée, comme le prouve le tableau ci-dessous présentant le top 5 des constructeurs de smartphones.

Telephones smartphones PDM OS USA novembre 2010

Si RIM domine toujours les débats avec 33,5 % de PDM, ceci grâce à ses excellentes ventes lorsqu’il avait le quasi monopole du marché, le fabricant canadien ne cesse de reculer. La faute en grande partie aux iPhone et aux Androphones. Ces deux derniers, avec respectivement 25 et 26 % de PDM, affichent des croissances importantes ces derniers trimestres. Mais la statistique la plus incroyable concerne nettement Android. Passer en à peine trois mois de 19,6 % de PDM à 26 % est impressionnant.

Selon comScore, 61,5 millions d’Américains détenaient un smartphone entre août et novembre 2010. Cela signifie donc que 20,6 millions avaient un BlackBerry, contre 16 millions d’Androphones et 15,375 millions d’iPhone, toutes générations confondues. C’est bien entendu la première fois qu’Android passé devant iOS, preuve que les Androphones s’écoulent comme des petits pains ces derniers mois. Les excellentes ventes du Samsung Galaxy S sous Android l’attestent.

Outre la chute continue des BlackBerry, les téléphones sous Windows ne cessent de voir régresser leurs PDM, qui ne représentent désormais que 9 % du marché, contre 3,9 % pour les Palm. Il faudra néanmoins analyser l’évolution des ventes de Windows Phone ces prochains mois, afin de vérifier leur impact sur le marché. Mais à moins d’une surprise, les Androphones sont bien partis pour dominer le marché US, suivis par Apple et RIM. 

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !