TVA et FAI : les nouveaux tarifs en 2011

Tous sauf Bouygues 55
Nil Sanyas
En attendant Bouygues Télécom, nous pouvons d’ores et déjà faire un premier bilan des conséquences directes ou indirectes de la hausse de la TVA sur les forfaits des FAI. Au final, on y trouve de bonnes surprises, mais aussi d'autres, bien douloureuses.

FAI hausses prix en 2011

Orange


En intégrant la location de la Livebox, ses forfaits triple-play classiques grimpent donc à 34,77 € (avec l’abonnement téléphonique France Télécom) ou 40,08 € (sans l’abonnement FT). Retirez 3 € sans la Livebox, mais cela implique une perte de services.

Les hausses de tarifs du FAI sont en tout cas conforment à la hausse de la TVA, d’où des variations de prix différentes selon les forfaits. Seul point noir, Orange appliquant la TVA réduite sur tous ses abonnements, la hausse de la taxe a donc des conséquences sur ces mêmes abonnements. Les offres simple-play y compris…

SFR


Le FAI au carré rouge alterne bons et mauvais points. D’un côté, ne pas augmenter ses forfaits fibre sera apprécié, même s’il convient de préciser que l’opérateur avait déjà fait grimper la facture de 5 € l’été dernier

Du côté des nouvelles désagréables, voir une augmentation sur ses forfaits simple-play, à l’instar d’Orange, risque d’en agacer plus d’un. Reste que les offres de SFR avec Internet seul sont tout de même encore compétitives.

Numericable


Sans même évoquer la TVA, le câblo-opérateur a donc annoncé une hausse généralisée au cours de l'année prochaine (entre février et août 2011). Cela concerne ses offres triple-play classiques et évoluées, mais aussi ses autres forfaits.

Ainsi, ceux qui disposaient d’un forfait à 19,90 € en 2008 et qui ont déjà subi une hausse de 2 € pour « soutenir la fibre » verront donc leur forfait coûter 3 € supplémentaires, soit un total de 24,90 € par mois.

Notre confrère La Tribune note d’ailleurs que Numericable n’est pas spécialement touchée par l’augmentation de la TVA. Cela explique pourquoi cette hausse de 3 € sera appliquée pour certains qu’à partir du mois d’août prochain. Cela prouve surtout que le cablo-opérateur profitera de l’impact de la hausse de la TVA sur ses concurrents pour augmenter ses propres forfaits…

Free


Le FAI alterne ici le très bon et le médiocre. D’un côté, les abonnés non dégroupés risquent de sourire jaune avec une hausse de 5,99 € par mois. Certes, cela inclus les appels illimités vers les mobiles, une offre imbattable sur ce point, mais ceux n’appelant quasiment pas vers les mobiles à partir de chez eux ou ceux disposant déjà d’une offre illimitée via leur forfait mobile n’en auront cure. Cela représente toute de même une hausse de 20 %...

Du côté des bons points, l’astuce de Free et son option TV à 1,99 € permet non seulement de limiter les dégâts, mais surtout, cela ne vous empêche pas pour autant d’avoir la télévision, même si vous ne souscrivez pas à cette option.

En effet, rien ne vous interdit de capter la télévision par vos propres moyens (via un décodeur TNT tout simplement). De plus, si vous n’aurez pas accès au bouquet de base de Free, le FAI offrira tout de même toutes les options TV de ses box. Sans compter que l’option est désactivable et réactivable quand vous le souhaitez. En somme, en se débrouillant comme il faut, les Freenautes ne subiront pas ou très peu ces modifications tarifaires. Tout du moins ceux suffisamment renseignés.

Conclusion

Les FAI disent merci au gouvernement

Nous avons donc repéré des points noirs chez tous les FAI, et quelques points positifs. La hausse de la TVA sur la télévision a été l’occasion pour la plupart d’entre eux d’augmenter leurs tarifs, d’une manière plus ou moins honnête et équitable. Le cas Numericable est d’ailleurs symptomatique.

Chez SFR et Free, cette augmentation de tarifs fait de plus suite à une autre hausse imputable cette fois à leurs nouvelles box (Neufbox Évolution et Freebox Révolution) et aux nouveaux services associés. Résultat, de 29,90 (ou 29,99) €, on passe à 36,90 voire 37,97 € pour un forfait triple-play ADSL. Au regard des services proposés, cela reste toujours moins cher que la plupart des offres équivalentes dans les autres pays du monde. Mais la plupart des abonnés en France ne prendront pas cette donnée en compte.

Concernant le très haut débit, Free reste le plus intéressant (tout du moins sur le papier), et Numericable perdra en compétitivité après sa hausse de prix. Ce dernier reste néanmoins toujours le FAI le plus à même de proposer des débits élevés à la population française, en attendant l’accélération du déploiement en FTTH d’Orange, Free et SFR.

Globalement, cette hausse de la TVA aura quoi qu’il en soit eu des répercussions négatives sur le marché, la faute entre le gouvernement et les FAI étant partagée. Le ralentissement du marché a « forcé » les FAI à trouver un moyen d’augmenter leurs tarifs (et donc leurs revenus). Ce changement de TVA est tombé à pic…