L'ARCEP publie la retranscription de son chat sur la fibre optique

Alors que la fibre optique concerne encore une petite minorité de Français, l’ARCEP, l’Autorité de régulation des télécoms, a organisé mardi 21 décembre dernier un « chat » d’une heure sur le sujet afin d’informer la population. Selon l’Autorité, 616 personnes y ont participé, posant en tout plus de 500 questions (328 en direct, 200 en avance). La retranscription du chat vient d’être publiée. Morceaux choisis.

France Q2 2010 FibreL’ARCEP rappelle tout d’abord que « en tant que locataire, vous avez un « droit à la fibre » (votre propriétaire ne peut s'opposer à ce droit) » et que si votre immeuble est déjà fibré par un opérateur, cela ne signifie pas pour autant que vous devez souscrire un abonnement chez ce même FAI. « Le choix de l'opérateur d'immeuble (celui qui fibre la cage d'escalier) est indépendant de celui de votre fournisseur d'accès. »

L’Autorité précise d’ailleurs que les « immeubles » ne sont pas les seuls concernés. « Dans les décisions de l'ARCEP, on parle « d'immeubles » mais en termes juridiques un immeuble peut être aussi bien un pavillon qu'un bâtiment collectif. En tous les cas, le propriétaire/syndic choisit un opérateur d'immeuble et signe avec lui une convention pour l'installation de la fibre dans le bâtiment. Pour faciliter ces démarches, l'ARCEP met à disposition sur son site Internet une convention-type: www.arcep.fr/fibre. »

Un autre passage a attiré notre attention, celui au sujet des immeubles passant de l’ADSL à la fibre optique. L’ARCEP en profite pour égratigner les FAI, en l’occurrence ici, Free :

Tapurel : Bonjour, Free a commencé à installer la fibre optique dans mon immeuble mais, Free s'est arrêté au second étage sur 10. Je souhaite prendre internet chez eux mais ils ne veulent plus me fournir l'ADSL car l'immeuble est rangé dans la catégorie Fibre optique alors que ce n'est pas vrai. Comment puis-je les forcer à continuer leur installation dans les plus brefs délais ?

L'ARCEP : L'opérateur d'immeuble dans une première phase construit la colonne montante en fibre qui s'arrête dans des boîtiers localisés dans les parties communes et ce n'est que lorsqu'un client final demande un service de fibre optique que le raccordement est réalisé entre le palier et l'intérieur du logement (dans une seconde phase). Par ailleurs ce n'est pas parce qu'on déploie un réseau en fibre que l'on démonte les réseaux existants (ADSL, câble...).

L’Autorité continue sur sa lancée pour rappeler que « la loi prévoit effectivement que l'installation de la fibre soit réalisée dans les 6 mois qui suivent la signature de la convention. En cas de non-installation dans le délai, le propriétaire peut dénoncer la convention devant le juge comme pour tout autre contrat. » En somme, si votre FAI est en retard, n’hésitez pas à aller voir ailleurs.

Le reste des questions-réponses est plus classique et présente moins d’intérêt. Vous pouvez néanmoins lire l’intégralité de cette retranscription sur le site de l’ARCEP.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !