Numericable souffre de la concurrence et perd des abonnés TV

Face aux très actifs Orange, SFR, Free et Bouygues Télécom, Numericable, qui dispose du réseau très haut débit (100 Mbps) le plus vaste du pays grâce à sa peu coûteuse technologie FTTLA, a connu un milieu d’année difficile. En effet, entre mars et août 2010, le nombre de nouveaux abonnés était inférieur au nombre de départs. La rentrée a néanmoins permis au câblo-opérateur de retrouver des chiffres positifs.

Offrant des services Internet (triple-play), Numericable propose aussi à ses clients des packs TV seuls. C’est d’ailleurs sa principale activité, puisque les abonnés TV sont trois fois plus nombreux que les abonnés Internet.

Mais sa division télévision est justement à la peine ces derniers mois. Rebondissant à des révélations faites par La Tribune, annonçant un recul de son nombre d’abonnés TV et Internet, Numericable a souhaité apporter des précisions : oui, le nombre d’abonnés TV a bien régressé (de 3,5 millions en mars 2010 à 3,3 millions en octobre), mais le recrutement d’abonnés Internet a, lui, bien progressé.

Numericable chiffres 2008 2010

La quiproquo aurait pour source un graphique présenté à huis clos aux créanciers de Numericable le 27 octobre dernier. Ce graphique montrait notamment un recul de son nombre d’abonnés entre mars et octobre 2010, et ce tous secteurs confondus (TV, Internet et Téléphonie).

Confirmant sa méforme du côté de la télévision, le câblô-opérateur a néanmoins précisé qu’il comptait 1,17 million d'abonnés Internet en septembre dernier, et non 900 000 comme indiqué sur le graphique. Numericable a alors avancé que ledit graphique n’intégrait pas ses rares abonnés ADSL, ainsi que ses abonnements collectifs.

Internet : une croissance quasi-nulle

Ces chiffres n’en restent pas moins inquiétants. Avec une croissance de seulement 4 % sur la période, et à peine 50 000 abonnés Internet supplémentaires, il n’y a pas de quoi pavoiser.

Si un grand nombre de ses abonnés Internet passe du câble (30 Mbps max) au très haut débit (100 Mbps max), lui permettant d’afficher 322 000 clients THD en septembre (+24 % en six mois), loin devant les autres FAI, les arrivées compensent à peine les départs.

La passivité de Numericable

Nous avons vu en cette année 2010 que Free a fortement souffert des offres quadriplay de ses concurrents, avec des niveaux de recrutement bien inférieurs à SFR, Bouygues et Orange. Nous remarquons ici que Numericable a lui aussi été victime des forfaits agressifs de ces trois FAI.

Mais une différence de taille sépare Numericable et Free : ce dernier a lancé une nouvelle offre (avec appels illimités vers les mobiles) et l’une des box les plus évoluées au monde. Numericable, lui, ne semble miser que sur son réseau à très haut débit, comme il le fait depuis environ trois ans.

Pour rappel, voici le classement des FAI français (chiffres du 30 septembre ou 31 octobre) :
  1. Orange : 9,086 millions
  2. SFR : 4,773 millions
  3. Iliad : 4,528 millions
  4. Numericable : 1,17 million
  5. Bouygues Telecom : 645 000
  6. DartyBox : 300 000

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !