Eric Besson dévoilera chez Priceminister la politique du numérique pour 2011

Le CNN voire Hadopi 3 ? 44
Marc Rees
Eric Besson, pour sa première grande sortie en tant que ministre de l’économie numérique, se rendra ce matin au siège de PriceMinister. L’occasion d’y rencontrer le nouveau propriétaire du site, Hiroshi Mikitani, PDG du groupe japonais Rakuten, mais aussi de décrire les grandes lignes de la politique numérique pour 2011 du gouvernement.

photo elysee plan besson ministre
Eric Besson à l'Elysée en octobre 2008

Le rendez-vous est important politiquement puisqu’il a lieu quelques jours après l’annonce par Nicolas Sarkozy d’une Hadopi 3, « plus adaptée » et du retour du CNN ou Conseil National du Numérique.

Comme le rappelle Frédéric Couchet sur son site, le Conseil National du Numérique avait été une promesse de de la campagne présidentielle. En 2007, dans une tribune, Nicolas Sarkozy déclarait ainsi : « J'associerai largement la nation aux choix publics. J'installerai un forum de concertation permanente doté de la plus large représentation possible. Sous peine de nullité, son avis sera nécessaire avant tout projet de réglementation numérique et il appartiendra au Parlement de prendre ses responsabilités en fonction de ces avis. C'est là aussi que se prépareront les positions françaises à défendre dans les débats européens et internationaux auxquels ses experts pourront participer».

La promesse fut ravivée lors du plan Economie numérique 2012 dévoilé  fin 2008 et signé Besson, alors secrétaire d'Etat sur ce chapitre. Depuis le CNN tourne en boucle et piétine.

Hadopi 1, 2 et LOPPSI étant votées, l’heure est visiblement venue d’installer ce fameux forum de concertation.

Le CNN ne sera pas le seul thème sur lequel se concentrera Besson. Le ministre, selon le communiqué, décrira aussi le « déploiement du très haut débit fixe et mobile, la diversification des usages auprès des entreprises comme des particuliers, l’investissements d’avenir,… » On ne sait si le remplaçant de NKM donnera les premiers détails sur le patch Hadopi 3 ou sur l'avenir de Wikileaks en France.