Kinect : 4 millions d'unités vendues et les évolutions du capteur

Jeux de vilains 79
Vincent Hermann
Le capteur Kinect de Microsoft fait beaucoup parler de lui. Ses ventes sont excellentes et le produit a passé récemment la barre des quatre millions d’unités vendues. Alors que la vie du Kinect ne fait que commencer, on parle déjà de ses futures évolutions et de ce qu’il serait possible de faire en théorie, sans changer de matériel.

xbox 360 kinect

Quatre millions d’unités vendues en l’espace de quelques semaines : la performance était finalement inattendue. Le Kinect n’est pas un accessoire spécialement bon marché puisqu’il est vendu, seul, aux alentours de 150 euros. Microsoft a également créé un pack à 300 euros qui réunit son accessoire et la console Xbox 360 (en version 4 Go), mais on possède désormais une information intéressante : 40 % des ventes concernent ce pack, ce qui est un résultat intéressant pour la firme.

Dans sa forme actuelle, le capteur du Kinect possède quelques limitations. Le signal vidéo envoyé se contente d’une résolution de 320 par 240, ce qui l’empêche de prendre en compte certains détails. Si l’on en croit le site Eurogamer, Microsoft travaille sur des évolutions logicielles du Kinect qui permettraient d’aller nettement plus loin dans la détection des mouvements.

Le but ? Prendre en charge les rotations de la main et les mouvements de chaque doigt. Pour parvenir à ce résultat, il faudrait quadrupler la résolution et donc passer au 640 x 480. Cela peut être réalisé via une mise à jour du firmware, mais il faudra pour cela que le Kinect puisse communiquer plus rapidement avec la console. En effet, la liaison USB n’est utilisée qu’à hauteur de 16 Mo/s alors qu’elle pourrait grimper jusqu’à 35 Mo/s. La raison en est floue, mais Eurogamer indique que c’est la possibilité de brancher tout un ensemble de périphériques USB qui a décidé Microsoft à limiter la vitesse de transfert : le taux réel aurait été attenant au nombre de périphériques connectés.

Évidemment, si une telle évolution est bien prévue, la prise en charge des rotations de la main et des mouvements de chaque doigt serait une avancée significative pour les jeux. Cela autoriserait des contrôles beaucoup plus fins, dans les titres eux-mêmes que dans la manipulation de l’interface globale de la Xbox 360. Il faudrait bien sûr que les éditeurs visent ces nouvelles possibilités pour qu’elles soient intégrées dans les jeux.

Microsoft travaille sans doute déjà sur une version 2 de son Kinect qui n’aurait plus grand-chose à voir avec une simple mise à jour logicielle. Si la firme compte en effet améliorer sa technologie, les limitations matérielles finiront tôt ou tard par s’imposer. Toutefois, un nouveau firmware avec ces nouveautés permettrait à certains de s’en donner encore davantage à cœur joie pour détourner le Kinect de son rôle purement ludique.