Nicolas Sarkozy souhaite une loi Hadopi 3, "plus adaptée"

Acharnement thérapeutique 147
Marc Rees
C’est la première et maigre information en sortie du déjeuner de l’Élysée. Selon Éric Dupin, de Presse Citron, « Nicolas Sarkozy est conscient que Hadopi "n'est pas parfaite" et souhaite une Hadopi 3 plus adaptée ». Une annonce qu'on retrouve sur le tweet de Maitre Eolas, autre invité à l'Élysée aujourd'hui.


Le chef de l’État ne compte donc pas supprimer ce texte, mais l’adapter. Le sens de l’adaptation n’est pas encore bien clair, alors que la Hadopi peine à n’envoyer que 2000 emails par jour et que l'autorité s'intéresse de près au streaming, et plus seulement au P2P.

"Et sinon, volonté affichée d'établir un dialogue avec le monde du numérique" a également ajouté Nicolas Vanbremeersch (@Versac) , se demandant "est-ce trop tard ?"

Aujourd’hui, était organisée une rencontre entre le Président et des acteurs de l'Internet français. Outre Éric Dupin, Maître EOLAS, Versac, se retrouvaient autour de la table le fondateur de Vente-privée.com, Jacques-Antoine GRANJON, Daniel MARHELY, le directeur général et fondateur de Deezer.com et Xavier NIEL, fondateur d'Iliad (Free).