Sites d'actualités : Facebook rapporte bien peu de visites

Et Twitter n'en parlons pas 63
Nil Sanyas
On nous le rabâche tous les quatre matins : Facebook et Twitter, qui comptent plusieurs centaines de millions d’utilisateurs à travers le monde, ont révolutionné les échanges. Facebook devance même parfois Google en termes de visites dans certains pays. Leurs influences sont cependant encore à démontrer. AT Internet dévoile ainsi que ces deux réseaux sociaux génèrent un trafic ridicule pour les principaux sites d’actualités français.

L’étude d’AT Internet, réalisée durant tout le mois de novembre dernier sur 12 grands sites d’actualité nationaux, révèle en effet qu’en moyenne, Facebook représente 1,4 % de ces sites (toutes sources confondues), contre 0,2 % pour Twitter, et donc 98,4 % pour les autres (accès directs, moteurs de recherche, autres réseaux sociaux,  blogs, forums, confrères, etc.).

Facebook Twitter influence minable 

Alors que Facebook a envahi le Net et que Twitter est une usine à liens et à sources, ces deux sites ont donc pour le moment une influence risible, tout du moins en termes d’apport direct de visiteurs.

Un INpact bien faible

Et les chiffres sont inférieurs en ce qui concerne PC INpact pour le mois de novembre 2010 : 4 % des sources pour Facebook, et 1,7 % pour Twitter… en excluant les accès directs et les moteurs de recherche.

En intégrant les moteurs de recherche, les apports de Facebook et Twitter tombent à 0,66 et 0,28 %, respectivement, soit tout de même plus de 0,9 % à eux deux... En incluant les accès directs, très nombreux sur PCI, Facebook ne représente plus que 0,26 % des sources de visites, contre 0,11 % pour Twitter… Bien loin des 12 sites d'information analysés par AT Internet.

AT Internet note que ses données sont stables. En septembre, Facebook représentait 1,3 % des visites, contre 0,1 % pour Twitter. Chacun a donc grappillé 0,1 point en deux mois. Mais cela concerne les grands sites d’actualité. Pour d’autres sites moins en vue, l’apport de ce duo ne doit pas être négligeable, mais tout bonnement transparent.