IE9 pourra bloquer le passage de données entre les sites

Internet Explorer 9 devrait signer le grand retour de Microsoft dans le domaine des navigateurs. La firme a investi particulièrement sur le terrain des performances et de la prise en charge des technologies du web. Même si le butineur a un rythme de sortie assez lent et que la concurrence le dépassera rapidement, la sécurité devrait être un argument permanent pour Microsoft. Ainsi, l’éditeur annonce une nouvelle fonctionnalité : le blocage de suivi.

ie9 platform preview 6

Le blocage de suivi s’adressera essentiellement aux utilisateurs ayant quelques connaissances du web et de la sécurité en général. L’intérêt de la fonction tient à ce que les sites sont souvent interconnectés, et les informations transitent de l’un à l’autre d’une manière que l’utilisateur ne peut soupçonner. Problème : il est très simple d’envoyer des données à des sites que l’on ne visite même pas, sans pouvoir contrôler quoi que ce soit.

Le but de la fonctionnalité est donc très clair : ne donner des informations qu’aux sites que l’on visite directement, que ce soit par l’entrée d’une adresse dans la barre d’URL, ou en cliquant sur un raccourci depuis une autre page. Pour autant, l’activation d’un tel comportement par défaut causerait de nombreux problèmes aux utilisateurs de base qui n’ont que faire de ce genre de considération. Aussi la fonction, baptisée DNT (pour « Do Not Track »), s’utilise-t-elle manuellement.

Il existe en fait deux mécanismes distincts :
  • La Tracking Protection List (TPL) est un système opt-out qui permet de signaler des sites auxquels des informations ne seront transmises que si on les visite directement.
  • La Tracking Protection, un système opt-in qui permet à l’utilisateur de découvrir plus aisément quel site rapatrie des données depuis la page visitée.
Donnons un exemple. Si vous visitez un site abcd.com, il est possible que du contenu embarqué dans la page puisse visualiser certaines données et s’en servir par exemple à des fins de publicité ou autre. Si vous inscrivez l’adresse « abcd.com » dans la Tracking Protection List, ce mécanisme sera bloqué : il faudra que vous visitiez directement les sites tiers pour leurs donner ces informations, car elles ne transiteront plus depuis abcd.com.

Dans un billet expliquant ces mécanismes, Microsoft indique que le web manque d’une définition précise du tracking. La Tracking Protection List est donc un moyen de palier à ce manque, en attendant qu’un véritable standard soit créé dans ce domaine. L’éditeur ne cherche donc pas à imposer sa solution, qui n’existe que dans Internet Explorer, et uniquement à la demande de l’utilisateur.

Ces mécanismes seront disponibles dans la Release Candidate d’Internet Explorer 9, dont Microsoft ne donne toujours pas de date de sortie exacte. À noter que cette annonce fait suite à celle de la Federal Trade Commission américaine sur la nécessité de donner le choix aux utilisateurs en matière de suivi des données.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !