Windows 7 représente un quart du parc informatique mondial

Windows XP en plein déclin 205
Vincent Hermann
La sortie de Windows 7 s’est faite sous de bons auspices pour Microsoft. Les critiques étaient globalement positives et le public semblait manifester de l’intérêt. Pourtant, on pouvait douter de la réussite réelle du nouveau système face à l’écrasante masse de machines sous Windows XP. L’éditeur peut être rassuré : son produit se vend, au point de représenter aujourd’hui une machine sur quatre.

C’est la société StatCounter qui affiche le résultat sur un ensemble de courbes retraçant l’évolution des systèmes d’exploitation sur une période d’un an :

 

Source: StatCounter Global Stats - Operating System Market Share



Plus précisément, Windows 7 est passé de 6,21 % en décembre 2009 à 25,12 % un an plus tard. Un chiffre qui ne peut que faire plaisir à Microsoft. Premièrement, la dernière version du système a dépassé la part de Vista dès le mois d’août. Deuxièmement, l’augmentation de la part de marché de Windows 7 s’est faite essentiellement au détriment de Windows XP. En effet, le vénérable système, qui a presque une décennie derrière lui, est passé de 65,12 à 50,65 %, soit une baisse d’environ 15 points.

win7

Or, la chute de Windows XP représente plusieurs avantages pour Microsoft. Le produit est en effet en phase de support étendu, et ce dernier s’arrêtera en 2014. Cela signifie que durant cette phase, seules les failles de sécurité sont encore corrigées. D’un point de vue purement support, Microsoft cherche donc à s’en débarrasser. Mais c’est surtout l’occasion pour l’éditeur de voir le parc Windows se renouveler et s’appuyer sur de nouvelles bases : plus il y a de Windows 7, plus la firme peut s’y consacrer. Des sorties logicielles telles que Windows Live Essentials 2011 et Internet Explorer 9, qui réclament tous les deux Vista au minimum, vont donc se multiplier.

Et ce n’est pas fini : si l’on se base sur l’évolution actuelle, Windows 7 devrait dépasser Windows XP à la fin de l’année prochaine, marquant enfin la chute de l’empereur. D’autre part, Windows 7 réalise sa performance alors qu’il s’agit toujours de la version RTM : l’arrivée prochaine du Service Pack 1 devrait inciter plus d’entreprises à migrer.