PCi Labs : le portable Erazer X6811 avec RAID de SSD et GTX 460M est là

On est parés pour 3DMark 11 ! 52
Damien Labourot
Voici quelques jours, nous recevions un mail de Medion qui nous demandait si nous avions du temps pour tester leur « dernier bijou » : l'Erazer X6811. Pour nous mettre l'eau à la bouche, le constructeur nous envoyait alors sa fiche technique. Au programme, un Core i7 740QM, 6 Go de DDR3 @ 1333 MHz, une GeForce GTX 460M, un RAID 0 de SSD Samsung de 128 Go, une dalle 15.6" Full HD... nous ne pouvions refuser.

Medion Erazer X6811 bundleAu déballage de cette machine, on ne peut pas dire que l'on soit envahit par le contenu du bundle. 

En effet, à l'intérieur du carton nous avons le droit à : un manuel, trois DVD (un en 32 bits, l'autre en 64 bits et un CD comprenant les applications tierces) et un chiffon pour nettoyer l'écran brillant. Et... c'est tout.

Mais passons plutôt au détail de la bête. Celle-ci a laissé de côté tout matériau noble comme l'aluminium qui est remplacé par un plastique noir mat à l'arrière de l'écran. Un logo relativement large « Erazer » prend place au milieu de ce dernier.

Tour du propriétaire : du plastique, mais un clavier plutôt agréable à l'usage

Medion Erazer X6811 ouvert Medion Erazer X6811 ferme capot

Lorsque nous ouvrons le portable, un clavier à touches séparées (chiclet) nous apparaît autour d'une coque grise, elle aussi en plastique. Celui-ci offre un frappé plutôt convenable d'après nos premiers essais.

On retrouve les touches colorées en rouge, une habitude du constructeur pour ses produits dédiés aux joueurs, ce qui sera l'une des seules excentricités au niveau du design. Le touchpad multipoint est d'une taille convenable de 60 x 40 mm, ses boutons par contre, ne sont pas très agréables.

Peu flatteurs à l'oeil, ils ne sont guère mieux au toucher. Heureusement pour le constructeur, les joueurs lui préféreront sans doute une souris dans la majeure partie des cas.

Au dessus du clavier, nous retrouvons deux boutons en plus du « marche / arrêt » de forme triangulaire. L'un commande le rétroéclairage qui se situe en façade du portable et l'autre arbore un logo Windows. Pour l'instant, nous n'avons pas encore trouvé son utilité... mais nous allons mettre nos plus fins limiers sur le coup.

Un écran 1080p pour un 15.6" à la connectique plutôt complète

L'écran est quant à lui un modèle 15.6" brillant. Sa définition de 1920 x 1080 est royale pour une telle diagonale, même si certains d'entre nous risquent de trouver cela trop fin. Mais nous, on aime. Les angles de vision sont assez réduits, ce qui nous dire que nous avons à faire à une habituelle dalle TN.

Medion Erazer X6811 cote droit Medion Erazer X6811 vue arriere

Continuons notre tour de la machine pour nous attarder sur la connectique qui est bien fournie. Sur le côté droit, nous retrouvons quatre entrées et sorties jack qui permettront d'installer un kit 5.1 analogique ainsi qu'une sortie S/PDIF. Vient ensuite, un port USB 2.0 qui se trouve à proximité du graveur DVD.

Medion Erazer X6811 cote gauche

À l'arrière, nous retrouvons le connecteur d'alimentation, une sortie VGA, un port eSATA et une prise HDMI 1.4. Sur le côté gauche, nous avons deux ports USB 3.0, un lecteur de cartes mémoire 5-en-1 et un autre port USB, ce coup-ci, en USB 2.0. Enfin, un emplacement Express Card de 54 mm vient finir de parachever cet ensemble.

Une machine qui en a sous le capot !

Passons maintenant à l'intérieur de cet Erazer X6811. Et comme nous l'annonçait le constructeur, le modèle que nous avons reçu a de quoi faire baver plus d'un geek.

Medion Erazer X6811 CPU-Z Medion Erazer X6811 GPU-Z 

Nous retrouvons ainsi un couple à base de Core i7 740QM et d'une GeForce GTX 460M équipée de 1.5 Go de GDDR5. Nos premiers tours de roues nous affichent une consommation de 42.2 watts au repos, alors qu'en charge, notre machine grimpe à pas moins de 160.9 watts sous Furmark.

Le système de refroidissement, vite bruyant, s'avère néanmoins efficace puisque nous n'avons pas dépassé les 82°C au niveau du GPU. C'était d'ailleurs l'un des points sur lequel nous attendions le constructeur tellement l'Akoya X7811 Extreme nous avait laissé un triste souvenir à ce niveau.

Mais finalement, le chiffre qui nous aura le plus attiré le regard pendant ces premiers essais concerne le débit offert au niveau du stockage. Jugez plutôt via cette capture sous Crystal Diskmark :
Medion Erazer X6811 CrystalDiskMark 3.0

514 Mo/s en lecture et 417 Mo/s en écriture en séquentiel ! Pour arriver à un tel résultat, le constructeur utilise deux SSD Samsung de 128 Go chacun, débitant chacun 250 Mo/s en lecture et 220 Mo/s en écriture...pour un portable c'est... bluffant !

Nous verrons lors de nos tests ce qu'il en est au niveau d'usages pratiques.

Et une batterie qui fait pâle figure

Pour alimenter ce gros bébé de 3.5 kg, Medion utilise un chargeur de 150 watts (19.5 V, 7.7 A). Celui-ci est relativement épais pour un poids de pas moins de 450 grammes. La batterie est, quant à elle, un modèle neuf cellules de 86.58 Wh, ce qui ne devrait pas lui permettre d'aller bien loin... si ce n'est entre deux prises secteur.

Medion Erazer X6811 Chargeur Medion Erazer X6811 batterie

Un prix qui détonne

Reste un dernier point que nous n'avons pas encore évoqué, le prix de la machine. Il est forcément à la hauteur de la configuration : 1899 euros. Le tout sera accompagné d'une garantie de deux ans. Il est d'ores et déjà disponible chez Materiel.net à 1698  euros et il bénéficie d'une offre de remboursement de 100 € ainsi que d'une sacoche et d'une souris.

C'est cher, mais vu ce que nous propose cet Erazer X6811, il va être difficile de faire mieux. Reste à voir ce que vont nous donner les performances dans la réalité, chose sur laquelle nous allons revenir en détail, sous peu.