Hadopi : le plafond des 50 000 IP flashées chaque jour est atteint

En septembre, les producteurs de musique nous avaient donné les premières indications sur le nombre d’IP flashées chaque jour par les représentants des ayants droit. Marc Guez (SCPP) le 16 septembre : « la volumétrie augmente tous les jours. Le secteur de la musique a commencé à 3000/jours, on est à 10 000/jour ». Dans les délibérations de la CNIL, que nous avions dévoilées dans nos colonnes, le plafond était de 25 000 « incidents » par jour et  par secteur.

hadopi procedure réponse graduée
Procédure de la Hadopi ((c) Hadopi)

Où en est-on aujourd’hui ? L’association de lutte contre la piraterie audiovisuelle (ALPA) nous a indiqué avoir atteint ce plafond des 25 000 IP constatées « depuis bien longtemps ». Marc Guez, contacté ce matin, nous adresse une même réponse du côté de la musique. « Depuis la fin du mois d’octobre, on est à 25 000 incidents pour la musique » (et non par dossier).  Ce « plafonnement est au niveau des incidents détectés à la source. Ensuite les messages sont éclatés entre les différentes entités juridiques », puis transmis à l'Hadopi comme le montre le schéma ci-dessus.

Le chiffre transmis peut être cependant moindre car un même fichier (ex : un mp3) peut être commun à plusieurs de ces entités. Il faut en outre oublier les éventuelles traces de fichiers leurres. Et bien entendu, ce chiffre ne donne en rien la  volumétrie qu'est prête à encaisser et traiter la Hadopi...

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !