PCi Labs : la H67MA-UD2H µATX de Gigabyte pour Sandy Bridge

Et de 2 ! 23
Nous continuons notre petit tour des cartes mère pour processeurs Core de seconde génération, aussi connus sous le petit nom de Sandy Bridge. Après la P8P67 Deluxe d'Asus au format ATX, c'est au tour de la H67MA-UD2H de Gigabyte de nous passer entre les mains. Son principal atout ? Elle est au format µATX.

Elle est ainsi livrée dans une boîte compacte avec quatre câbles S-ATA 6 Gbps (avec clips de maintient)... et c'est tout. Dans le modèle que nous a livré le constructeur, nous n'avions ni manuel, ni plaque arrière, mais tout cela sera bien présent dans les boîtes qui seront mises sur le marché. On a bien entendu aussi droit au CD contenant pilotes et logiciels.

Gigabyte H67MA-UD2H Gigabyte H67MA-UD2H

Si la carte est de taille réduite, ses ambitions ne le sont pas. Elle dispose ainsi d'une connectique impressionnante, surtout pour un modèle qui ne devrait pas être parmi les plus chers, gamme UD2H oblige.

La partie graphique des processeurs peut être exploitée par ce modèle qui affiche pas moins de quatre sorties vidéo : VGA, DVI-DL, DisplayPort et HDMI 1.4. De quoi satisfaire tout le monde.

Gigabyte H67MA-UD2H Gigabyte H67MA-UD2H

Nous avons bien entendu aussi droit à des connecteurs plus habituels tels qu'un PS/2 combo, quatre ports USB 2.0, un port réseau Gigabit (Realtek RTL811E), un ensemble de six connecteurs jack et une sortie optique pour l'audio (Realtek ALC892).

On appréciera la présence de deux ports USB 3.0, issus d'une puce NEC D720700F1 bien que l'on regrettera que le port eSATA présent ne soit pas de type Power eSATA.

Gigabyte H67MA-UD2H Gigabyte H67MA-UD2H

Du côté du PCB on a bien entendu droit à une ribambelle de connecteurs USB 2.0 permettant de rajouter 10 ports supplémentaires. L'un d'entre eux (le rouge et blanc), permettra de tirer partie de la technologie « ON / OFF Charge » et de recharger n'importe quel appareil USB quel que soit l'état de la machine : allumée, en veille ou même éteinte.

Gigabyte H67MA-UD2H Gigabyte H67MA-UD2H

Au niveau du S-ATA, trois ports 3 Gbps sont présent, ainsi que deux ports 6 Gbps. Tous sont issus du chipset avec support des RAID 0, 1, 5 et 10. On notera aussi la présence de l'habituel connecteur audio et d'une sortie S/PDIF, et même d'un connecteur pour un port série.

Du côté des ports graphiques, on a droit à deux PCIe 2.0 en x16 dont un est câblé uniquement en x4. Impossible donc d'avoir le support du SLi.

Le support du CrossFire sera par contre, lui, bien de la partie... puisqu'AMD n'impose pas de programme de certification restrictif. Un tel système est néanmoins déconseillé en raison de la limitation de bande passante qui impliquera de mauvaises performances.

Les amateurs de ports PCI seront sans doute déçus de voir que ces derniers, qui disparaissent des puces de chez Intel, ne sont pas de la partie. On aura juste droit à deux ports PCIe x1 sous la carte graphique, qui ne seront pas toujours pratiques à utiliser.

Notez enfin que l'on dénombre deux connecteurs pour ventilateurs à quatre broches.

Passons maintenant à l'étage d'alimentation et à la mémoire. Un connecteur de 24 broches et un second de 8 broches seront nécessaires (4 broches uniquement pour le second, dans la majorité des cas).

Gigabyte H67MA-UD2H Gigabyte H67MA-UD2H

On dénote 12 phases au niveau du CPU, Gigabyte précisant que l'ensemble respecte la norme VRD12 d'Intel. Dans la pratique, c'est un couple constituant un total de 8 phases qui peut être activé de manière dynamique, via la technologie D.E.S. 2 (Dynamic Energy Saver), le tout étant indiqué par un système de DEL, ou via un logiciel (sous Windows).

Gigabyte H67MA-UD2H Gigabyte H67MA-UD2H

Les quatre emplacements pour DDR3 fonctionneront bien entendu sur deux canaux et peuvent supporter des fréquences allant jusque 2133 MHz, selon le constructeur.

Gigabyte H67MA-UD2H Gigabyte H67MA-UD2H

On aura enfin droit à tous les raffinements de la marque tels que la présence de deux BIOS (non UEFI, pour le moment), pouvant enregistrer des informations via un outil sous Windows, une suite logicielle plutôt complète, le lot de composants Ultra Durable 3 renforcés par l'utilisation de Driver MOSFET tout-en-un (comme peut le faire MSI avec ses DrMOS depuis quelque temps) et une alimentation renforcée des ports USB 3.0.

Gigabyte H67MA-UD2H Gigabyte H67MA-UD2H

Nous reviendrons d'ailleurs bientôt sur le fonctionnement de ces derniers, puisque la marque annonce utiliser un ensemble de composants spécifiques pour améliorer les performances, ce que nous vérifierons bientôt dans la pratique.

Quoi qu'il en soit, la carte semble plutôt complète pour sa taille et globalement bien pensée même si l'on aurait aimé quelques petits changements des habitudes du constructeur au niveau du layout. Reste à connaître le tarif, un point qui n'est pour le moment pas évoqué, NDA oblige.

Finissons par une petite slide, à qui nous avons décidé de décerner la palme de la mauvaise foi :

Gigabyte H67MA-UD2H

Comme toujours, vous pourrez retrouver l'ensemble de nos photos via notre compte Picasa :