Eric Walter appelle le patron de France Info, furieux d'un sujet sur Hadopi

Et si on suspendait les antennes ? 102
Marc Rees
Ce matin le Plus de France Info n'a visiblement pas plu au Secrétaire Général de la Hadopi. De sources sûres, Jérémie Zimmerman rapporte sur Twitter le coup de fil passé par Eric Walter à la direction de France Info où le secrétaire général de l'Hadopi lui a dit combien il était furieux de ce reportage.

Selon nos sources le coup de fil a été adressé à Philippe Chaffanjon, directeur  de France Info.

jeremie zimmermann quadrature net twitter 

Ce reportage intitulé « la face cachée d’Hadopi et de Loppsi » se questionne sur « la politique sécuritaire du gouvernement [qui] touche aussi le net ». Dans les coulisses, se demande le journaliste Mikaël Roparz, ces textes ne prépareraient-ils pas « un filtrage du web ? » Le journaliste souligne par exemple qu' "en janvier dernier, lors de ses vœux devant les personnels de la Culture, Nicolas Sarkozy avait expliqué qu’il fallait dépolluer les réseaux en expérimentant sans délai les dispositifs de filtrage ”. 

À l’occasion de ce reportage, nous avons été interviewés sur la mise en place rampante du filtrage, en décrivant comment des tests sur des systèmes de filtrage menés en Allemagne allaient être présentés à la Hadopi, à la demande de la Société civile des producteurs phonographiques (SCPP).

plus de france info 

Sur la page en question, miroir du reportage diffusé ce matin, Jérémie Zimmerman a expliqué cette politique sécuritaire et l’instrumentalisation de la peur notamment au sein de la LOPPSI et d’Hadopi, et ce au fil d'une longue interview.  Visiblement des propos libres qui n'auront pas plu au secrétaire général de la Hadopi. 

Au fil de l’émission encore, le reportage a également ouvert la porte de Reporters sans frontières. RSF a en effet installé dans ses locaux rue de Vivienne à Paris un “abri anti-censure” virtuel pour protéger les journalistes contre la censure et le filtrage. Et peut être certains coups de fil ?