France : Intel ouvre un centre de recherche en exainformatique

Alors qu’Intel a récemment indiqué qu’il investirait entre 6 et 8 milliards de dollars aux États-Unis ces prochaines années, notamment afin d’ouvrir une toute nouvelle usine, le géant des CPU vient d’annoncer que la France ne serait pas en reste. Un nouveau centre de recherche en exainformatique a ainsi ouvert ses portes hier, à Versailles.

Ce centre de recherche, nommé Exascale Computing Research (ECR), est donc dédié à l’exainformatique, ou « exascale computing, » qui s’intéresse au calcul intensif. « L’exainformatique représente une nouvelle ère très attendue de calcul intensif. Elle a le potentiel pour conduire à des percées significatives dans de nombreux domaines de la recherche, par la création de nouveaux schémas de simulation et d’analyse des données, grâce à des systèmes optimisés, capables de milliards de milliards d’opérations par seconde » explique Intel France.

Intel collabore ici avec le CEA (Commissariat à l’Énergie Atomique), le GENCI (Grand Équipement National de Calcul Intensif) et l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines. Il s’agit du troisième centre de ce type à avoir ouvert ses portes en Europe cette année. Auparavant, le créateur du Pentium a lancé l’ExaScience Lab en Belgique en juin dernier, et l’ExaCluster Lab en Allemagne le mois précédent.

Ces trois centres font ainsi partie des réseaux de recherche et développement d’Intel sur le Vieux Continent, nommés tout simplement Intel Labs Europe. Ces derniers sont composés à ce jour de 22 laboratoires, pour un total de 1000 chercheurs. Certains sont des employés d’Intel, d’autres des universités ou d’organismes publics.

Bernard Bigot, le président du CEA, explique l’intérêt de l’ECR en France : « La simulation numérique est devenue une partie essentielle de toutes les activités du CEA. En biologie. Par exemple elle fait gagner beaucoup de temps en ciblant les résultats des expériences. Avec la participation de la CEA/DAM-Ile de France, la création de l’ECR offre aux équipes de la CEA l’occasion de travailler en collaboration rapprochée avec des spécialistes de ce domaine pour adapter et développer des codes informatiques qui exploitent au maximum la puissance exainformatique. »

Master Informatique Haute Performance & Simulation MIHPS Versailles

L’ECR dispose d’une vingtaine d’ingénieurs et de doctorants, de différentes nationalités (six). William Jalby, professeur et responsable scientifique de l’ECR, note par ailleurs que l’ouverture de ce centre de recherche coïncide avec le lancement du Master Informatique Haute Performance & Simulation (MIHPS) à Versailles, spécialisé en calcul intensif.

« Outre ses experts détachés auprès de l’équipe de recherche, Intel soutient aussi l’ECR par un investissement de plusieurs millions d’euros sur trois ans » note le leader des semiconducteurs.

« Les organismes publics que sont le CEA, le GENCI et l’UVSQ se sont associés pour une contribution financière commune et le détachement de spécialistes. (…) Le GENCI déléguera des scientifiques français pour élaborer des applications de pointe afin d’anticiper ces futures architectures matérielles et logicielles, ce qui donnera aussi aux membres de l’ECR l’accès à ces installations nationales de calcul intensif pour caractériser les applications scientifiques et développer une nouvelle génération d’outils de programmation. »

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !