Intel annonce la création d'une nouvelle usine aux États-Unis

Intel a récemment précisé ses futurs investissements d’envergure outre-Atlantique. Les États américains de l’Arizona et de l’Oregon concentreront ainsi entre 6 et 8 milliards de dollars d’investissements. Une nouvelle fab de développement (baptisée D1X) sera notamment montée dans l’Oregon, et quatre autres fabs, déjà présentes dans les deux États, seront modernisées*.

intel usine fabIntel précise que « cette action financera le déploiement du futur procédé de fabrication d’Intel, la gravure en 22 nanomètres (nm), pour plusieurs de ses unités de production américaines existantes ainsi que la construction d'une nouvelle unité de fabrication ».

Résultat, entre 6000 et 8000 emplois dans le BTP seront créés afin de fabriquer cette nouvelle usine (qui devrait ouvrir en 2013) et améliorer les autres. Et entre 800 et 1000 « nouveaux postes dans les hautes technologies » seront nécessaires pour l’occasion.

Paul Otellini, le PDG d’Intel, résume d’ailleurs plutôt bien la situation : « Les annonces d'aujourd'hui portent sur la prochaine tranche des progrès continus de la loi de Moore et reflètent l’engagement à investir dans l’avenir d’Intel et des États-Unis. L’effet le plus immédiat de cet investissement de plusieurs milliards de dollars sera la création des milliers d’emplois nécessaires à la construction d’une nouvelle fab et la modernisation de quatre autres ainsi que des postes à hautes qualifications et à haut salaire qui suivront. »

Le patron d’Intel insiste bien sur les investissements réalisés outre-Atlantique, et ce n’est pas un hasard. En effet, à l’heure où le « made in China » ou « made in Taiwan » est désormais devenue la norme dans le secteur informatique, Intel rappelle que la majorité de sa production se situe encore aux États-Unis. Ces nouveaux investissements permettront ainsi de stabiliser son niveau d’emplois sur le sol américain, et ce avec des salaires parfois très élevés.

Si la fabrication de la nouvelle usine est un message envoyé à la concurrence, aux spécialistes du secteur et aux consommateurs, l’insistance faite par Intel sur le lieu et l’emploi est aussi une déclaration faite aux dirigeants américains.

« Les premiers processeurs 22 nm d’Intel (nom de code Ivy Bridge) entreront en production à la fin 2011 et feront franchir de nouveaux pallier de performances et de rendement électrique » note le fondeur.

« La progression de ces procédés de fabrication permet d’intégrer de nouvelles fonctions et fonctionnalités et se traduit, à un moindre coût pour les utilisateurs, par des terminaux plus designs, plus performants et dotés d’une plus longue autonomie sur batterie. »

* les quatre fabs modernisées seront les Fabs 112 et 32 (en Arizona) et les Fabs D1C et D1D (en Oregon).

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !