Le PS s'engage à abroger la loi Hadopi en cas d'alternance en 2012

Lors de l’émission « Ça vous regarde » sur LCPAN, Christian Paul s’est exprimé sur le sort d’Hadopi si l’opposition venait à remporter les élections en 2012. Le député de la Nièvre a promis ainsi la suppression pure et simple de ce texte dans cette hypothèse. Des propos réitérés aujourd’hui à l’AFP : « En cas d'alternance que nous attendons pour 2012, nous nous engageons sur l'abrogation de la loi Hadopi et sur la suppression de la Hadopi ».

Sur LCPAN, Christian Paul a soutenu que « nous avons l’intime conviction [que le texte] n’est pas favorable à la culture et qu’en plus il est susceptible de mettre en danger la vie privée (…) Nous mettrons fin à l’existence de cette haute autorité qui est fondée sur une vision totalement archaïque de ce que sont aujourd’hui l’Internet et la Culture et surtout qui est le signe d’une totale impuissance quant au financement de la Culture ».

« Ils n’ont rien à proposer de sérieux pour financer la création dans notre pays ! » opposera sur le plateau Franck Riester, député-maire, rapporteur d’Hadopi et membre de la haute autorité. « C’est du négationnisme, M.Riester ! C’est la négation d’un projet politique dont vous n’acceptez même pas l’existence » rétorquera Paul.

Toujours durant l’émission de LCPAN, le député UMP Lionel Tardy, anticipant l’enjeu « Hadopi » en 2012, a reconnu qu’« on a perdu cette génération », celle des jeunes électeurs. Lionel Tardy, resté inflexible dans son opposition contre Hadopi, a été cofondateur d’un groupe, celui de l’Ethique du Numérique où des voix dissidentes contre la menace de coupure se sont fait entendre. « Jusqu’à présent, on s’est surtout focalisé sur la « moralisation » des pratiques des utilisateurs, en considérant qu’ils devaient payer l’accès au contenu dématérialisé. L’arsenal de sanctions s’est donc surtout adressé à cette cible. Cela n’est pas le plus efficace » expliquait ce groupe.

En attendant, la Rue du Texel est rentrée en production et a commencé à transmettre ses emails de menace aux abonnés, du moins à ceux de Numéricable, Orange, SFR, Bouygues, mais pas Free qui s’y oppose pour des questions juridiques.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !