UMP vs PS : un corbeau caché dans les gazouillis de Twitter

« Un solférinien qui a tweeté pendant l'université d'été et qui va tweeter toute l'année de la rue Solférino et de l'assemblée, car il adore ! ». C’est sous ce petit résumé que se présente le compte @solférinien, avec une url vers le site du PS. Depuis cet été, ce compte prétendument tenu par un socialiste dénonce les bugs, couacs et autres bruits de couloir à l’intérieur du parti de gauche. Des pseudo informations qui étaient parfois reprises par les radios et les agences de presse. Manque de chance, révèle le Monde, c’est l’adresse d’un certain Baptiste Roynette qui a été récoltée. L’intéressé n’est pas un militant de base potache : il est le chargé de veille dans l’agence web interne de l’UMP.

Un pot de miel 

Côté Rue89, on explique en détail comment le PS a acquis cette certitude : sa cellule web a créé une Google App. « Une application qui peut servir à tout et n'importe quoi, mais qui nécessite une adresse e-mail pour être utilisée » Cette App fut un véritable pot de miel : « Prétextant avoir un document dérangeant pour le PS à lui fournir, ils ont envoyé via Twitter un message privé à « Solférinien », avec un lien vers cette application censée renfermer le document ». Et c’est là où l’adresse de Baptiste Roynette aura été communiquée…

« En créant un compte sur le réseau social twitter prétendument tenu par un permanent du PS pratiquant manipulation et calomnie, l'UMP a dépassé la limite des pratiques admissibles dans le débat en ligne » explique le secrétaire national à la communication du PS, David Assouline. Le PS dénonce du coup des méthodes de corbeau au milieu des gazouillis Twitter : « Face à une telle dérive qui illustre une nouvelle fois les difficultés de l'UMP avec les contre-pouvoirs et son incompréhension de l'Internet, j'appelle l'UMP à s'expliquer sur ces dérives et à se démarquer publiquement de ceux, qui en son sein, amènent des méthodes de corbeau dans le débat politique ».

Un mouchard

Et du côté de l’UMP, on nie en bloc, en évoquant des accusations « sans fondement » et on torpille dans le même temps un « mouchard » du PS. Problème : la capture de Rue89,  ci-dessous montre bien que le porteur du mail était averti que ses coordonnées iraient droit dans les mains du compte PS… Baptiste Roynette le jurera cependant au Monde : « Nous, à l'UMP, on ne sait pas qui est derrière ce compte. »

google UMP PS twitter 
(Capture Rue 89)

IRiposte vise réseaux sociaux mais également les commentaires

Un autre article du Monde a décrit hier la nouvelle stratégie de l’UMP sur le net. L’IRiposte est une cellule d’une cinquantaine de personnes qui investissent les réseaux, comptes twitter, mais également pour noyauter les commentaires d’actualité. Elle est une émanation de l’iForce, une qui existe depuis trois ans chez les jeunes militants de la majorité. « Il ne s'agit pas uniquement de taper sur la gauche, mais aussi d'exister au maximum, de faire jouer l'effet de réseau »...

L'usurpation d'identité 

L’épisode intervient alors que la loi LOPPSI va justement sanctionner jusqu’à 15 000 euros le délit d’usurpation d’identité commise notamment sur les réseaux. « Le fait d’usurper l’identité d’un tiers ou de faire usage d’une ou plusieurs données de toute nature permettant de l’identifier en vue de troubler sa tranquillité ou celle d’autrui, ou de porter atteinte à son honneur ou à sa considération est puni d’un an d’emprisonnement et de 15 000 € d’amende». Voilà qui sera un parfait cas d’école sur lequel pourront débattre les députés cette semaine. 

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !