Spir cède Leboncoin.fr au groupe norvégien Schibsted

C'est la période des rachats 41
Nil Sanyas
Les fusions et rachats de sociétés Web françaises s’enchaînent. Après le rapprochement entre Wikio et Overblog, et le rachat de Benchmark Group (Copains d’avant, Journal du Net, l’Internaute, etc.) par CommentÇaMarche.net, voilà qu’un autre site très important vient d’être cette fois racheté : LeBonCoin (LBC).

leboncoin.fr escroquerie vente annonces

Devenu incontournable en à peine une poignée d’années, LeBonCoin est un site de petites annonces gratuites (avec services payants) au design minimaliste similaire au site espagnol SegundaMano.es.

Propriété de Spir Communication (filiale du groupe Ouest-France), en compagnie de Top Annonces, Logic-Immo, La Centrale ou encore Caradisiac, LeBonCoin a été cédé au Norvégien Schibsted. La transaction est cependant double : d’un côté, selon Les Échos, Spir Communication a vendu ses parts de LBC, soit 50 %, valorisée à 400 millions d’euros, mais la société norvégienne a en échange cédé ses parts (là encore 50 %) de Car & Boat Media, qui détient Lacentrale.fr et Caradisiac.com, valorisée à 120 millions d’euros. Au final, le Norvégien a donc versé 140 millions d’euros au Français (200 millions moins 60 millions).

« Cet accord est subordonné à l’approbation des autorités de la concurrence et à la consultation des instances du personnel des sociétés concernées » note Spir Communication, même s’il ne devrait y avoir aucun problème à première vue.

« Par ailleurs grâce à ces transactions, le groupe Spir a l’opportunité d’améliorer son bilan et notamment de réduire son endettement » précise la société. Une remarque qui n’est pas anodine, alors que « sa situation financière devenait très tendue » selon Stéphanie Lefebvre, analyste chez Gilbert Dupont.

Qui plus est, rappelons qu’un autre site français important semble sur le point d’être lui aussi racheté : SeLoger.com. Ce dernier a récemment rejeté l’offre de l'allemand Axel Springer. Ce dernier n’est pas n’importe qui : outre Bild, Springer détient aussi un certain Aufeminin.com.