SFR et Iliad apprécient peu les offres quadriplay Open d'Orange

Disponible le mois dernier, l’offre quadruple-play Open d’Orange fait grincer des dents. Plutôt compétitive alors que le FAI a du mal à recruter ces derniers temps face à Bouygues et SFR, Open propose Internet, la téléphonie fixe illimitée (VoIP), la télévision (via ADSL), 1h d’appel vers n’importe quel mobile en France métropolitaine, les appels illimités à partir du fixe vers 4 numéros mobiles peu importe l’opérateur (en France métropolitaine), et un forfait mobile plus ou moins évolué selon l’offre. Sauf que ces offres Internet et mobiles ne sont pas séparées (facture unique)...

Orange Open quadriplayLa semaine dernière, Les Echos nous apprenaient déjà que la fameuse gamme d’Orange était « scruté à la loupe par les régulateurs » et que les concurrents du n°1 de la téléphonie et du Net faisaient pression sur l’ARCEP et l’Autorité de la concurrence pour qu’ils étudient Open. Si SFR et Iliad pourraient eux-mêmes saisir l’autorité de la concurrence, ils préfèreraient qu’elle s’autosaisisse révélait notre confrère. Challenges, de son côté, affirme que les FAI perdront patience et saisiront l’Autorité tôt ou tard.

L’ARCEP comme l’Autorité de la concurrence ne verraient pas d’un mauvais œil les tarifs pratiqués par Orange, mais plutôt la durée des abonnements (12 ou 24 mois), mais surtout, le fait que cette durée soit couplée à une fusion de toutes les offres. Chez SFR et Bouygues, les offres sont bien différenciées, et il est donc possible de résilier l’un et de garder l’autre. 

Rappelons que l’Autorité de la concurrence a autorisé Orange en juin dernier à croiser ses abonnés, c’est-à-dire à contacter ses abonnés mobiles pour leurs proposer des offres Internet, et vice-versa. Une pratique utilisée par SFR et Bouygues depuis un moment, mais dont l’incertitude de la validité avait poussé Orange à plus de prudence.

L’Autorité a donc permis à Orange à croiser ses abonnés, et donc à lancer des offres quadriplay. Pour autant, l’Autorité précisait bien à l’époque que « la mise sur le marché d'offres de convergence par Orange présente des risques pour la concurrence, notamment tant que la situation restera bloquée sur le marché mobile : elle mérite une attention au cas par cas ».

Qu’elle soit saisie pour analyser les offres d’Orange n’aurait donc rien d’exceptionnel, puisqu’elle l’avait elle-même annoncé avant le lancement d’Open. L’Autorité notait d’ailleurs en juin dernier que « la généralisation des offres de convergence risque d'accroître encore les coûts de changement d'opérateur pour le consommateur » et que ces offres de convergence « présentent un risque de verrouillage ». Justement les problèmes pointés par les concurrents d’Orange…

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !