Compteurs ERDF intelligents : la colère de l'UFC-Que Choisir

Du plomb dans l'aile ? 141
Marc Rees
Au J.O. du 2 septembre dernier, le ministre de l’Écologie a signé un décret rendant obligatoire l’installation des compteurs électriques dits « intelligents » (ou « Linky »). Le texte définit un calendrier de déploiement en France, alors que les expérimentations doivent s’étendre jusqu’au 31 décembre 2010, date à laquelle sera réalisé un bilan.

compteur linky erdf intelligent

Au-delà, ces compteurs seront imposés pour tout nouveau point de raccordement des installations d'utilisateurs raccordées en basse tension (BT) pour des puissances inférieures ou égales à 36 kVA. Ils seront également imposés suite à des travaux de mise à niveau. Par vagues successives, tous les compteurs basculeront ensuite vers ces dispositifs au plus tard le 31 décembre 2020.

Ce décret constitue, selon l’association UFC-Que Choisir, un véritable « passage en force du gouvernement » : l’expérimentation initiale des compteurs communicants devait s’arrêter au 31 mars 2011. Problème, « le planning de pose dérape, les compteurs disjonctent un peu trop facilement et la transmission des données ne se fait pas ». L’association a un peu de mal à comprendre « comment réaliser un bilan complet au 31 décembre 2010, c'est-à-dire trois mois plus tôt que prévu, avant la pose de l'ensemble des compteurs expérimentaux et sans même les tester pendant la période hivernale ? »

L’UFC en a la certitude : « la publication du décret du 2 septembre est une fuite en avant qui montre que l'expérimentation et la concertation organisées au sein de la Commission de Régulation de l'Énergie n'étaient que simulacre ». Un « simulacre » d’autant plus salé que selon l’association encore, ce dispositif ne présente pas d'avantages décisifs pour les consommateurs. Dernier détail électrique : le coût de ces compteurs, évalué entre 120 euros et 240 euros par unité, est laissé à la seule charge du consommateur. Sur le site dédié chez ERDF, il est cependant précisé que "le compteur Linky et son installation entrent dans les coûts de gestion du réseau ; ils ne vous seront par conséquent pas facturés. L’intervention sera donc sans aucun frais pour vous". Selon l’UFC encore, l’avantage de ces compteurs sera malgré tout du côté d’ERDF et les divers autres fournisseurs, qui vont pouvoir proposer une gamme de services payants.

compteurs éléctriques communicants EDF
Images (c) ERDF


L’association réclame dès lors un prolongement de l'expérimentation des compteurs Linky jusqu'au 30 juin 2011, un bilan économique et technique complet et transparent avant une éventuelle généralisation. Et un financement partagé entre ERDF, les fournisseurs et le consommateur.

Les compteurs intelligents avaient également suscité les interrogations de la CNIL puisqu’ils vont glaner en temps réel quantité d’informations sur la consommation électrique des foyers, avec un risque d’atteinte au respect de la vie privée. « Ces informations seront très précises, et seront transmises régulièrement, toutes les 10 à 30 minutes, via un réseau dédié. Cela peut permettre de déduire des informations très personnelles sur les habitudes des usagers » : horaire de réveil, moment où on prend une douche, ou quand on utilise des appareils tels un four, une bouilloire, un toaster… « Les distributeurs d'énergie devront donc apporter des garanties sérieuses sur la sécurisation de ces données et leur confidentialité ».